Air Force One est l’un des symboles les plus facilement reconnaissables de la présidence des États-Unis. Prêt à emporter le président partout où il doit se rendre dans le monde, l’avion du chef de l’exécutif fait fonction de centre mobile de commandement, de bureau et d’hôtel.

Marcelle Pomerleau Leahy, Patrick Leahy et le président Obama assis à bord d’Air Force One (Maison Blanche)
Le président Obama s’entretient avec le sénateur Patrick Leahy et son épouse, Marcelle Pomerleau Leahy, à bord d’Air Force One. (Maison Blanche)

John F. Kennedy a été le premier président à prendre un jet conçu spécialement pour l’hôte de la Maison Blanche, en 1962. Les deux avions dont se sert aujourd’hui le président Obama sont interchangeables et l’un deux est toujours en fonction d’appui. Ce sont des gros-porteurs Boeing 747-200B d’abord utilisés par le président George H.W. Bush. À bord se trouve tout ce dont le président aurait besoin pour s’acquitter de sa tâche en cas d’urgence.

Le président Obama et deux jeunes garçons regardant par les hublots d’un avion (Maison Blanche)
Le président Obama regarde par le hublot d’Air Force One avec les fils d’un collaborateur lors d’un vol vers Hawaï en 2011. (Maison Blanche)

Chacun des deux avions de la présidence a une superficie de 370 mètres carrés, sur trois étages. On y trouve un dispensaire médical doublé d’une salle d’opération, et un médecin est toujours présent. Les deux cuisines de bord peuvent servir 100 personnes à la fois. Une grande salle de conférence fait office de salle à manger.

George W. Bush en train de montrer des photos à Michelle Obama, à Hillary Clinton, à des collaborateurs de M. Obama et à des membres de son Cabinet, et à Laura Bush, tous réunis autour d’une table (Maison Blanche)
À bord d’Air Force One, l’ancien président George W. Bush montre des images de ses tableaux à la Première Dame Michelle Obama, à l’ancienne secrétaire d’État Hillary Rodham Clinton, à du personnel de M. Obama et à des membres de son Cabinet, ainsi qu’à Laura Bush. (Maison Blanche)

Il y a des quartiers pour les conseillers présidentiels, les agents du service secret, les journalistes et les invités. Air Force One peut être ravitaillé en carburant en vol et est doté d’équipements de télécommunications de pointe.

Le président Obama, John Kerry et d’autres personnes, assis et discutant dans un bureau à bord d’Air Force One (Maison Blanche)
Le président Obama tient une réunion à laquelle participent le secrétaire d’État John Kerry, la conseillère à la sécurité nationale Susan E. Rice et d’autres collaborateurs dans son bureau à bord d’Air Force One. (Maison Blanche)

Les quartiers privés du président à bord d’Air Force One comptent une chambre à coucher, une salle de bain, une salle d’exercice et un bureau.

Le président Obama avec un chien (Maison Blanche)
Le président Obama joue avec son chien Bo à bord d’Air Force One. (Maison Blanche)

Des mécaniciens de la 89e Unité de transport, stationnés dans une installation à une vingtaine de kilomètres de la Maison Blanche, sont chargés de l’entretien des jumbos jets présidentiels. Les avions sont impeccables ; ils sont cirés à la main au moins une fois par semaine, à l’intérieur d’un hangar bien sécurisé.

Plusieurs avions cargos sont dépêchés en général avant l’envol d’Air Force One pour transporter les limousines, les véhicules utilitaires du service secret et, parfois, un hélicoptère Marine One en pièces détachées.

Un homme tenant un parapluie en train de grimper la passerelle d’Air Force One (Maison Blanche)
Le président Obama monte à bord d’Air Force One à North Canton, dans l’Ohio. (Maison Blanche)