Barack Obama condamne le meurtre du pilote jordanien par Daech

Le président Obama en train de parler et faisant un geste de la main (© AP Images)
Le président Obama : « Maaz Al-Kassasbeh était à l’avant-garde du combat pour affaiblir et vaincre la menace que pose l’EIIL. » (© AP Images)

Le 3 février, le président Obama a dénoncé le meurtre brutal de Maaz Al-Kassasbeh, un pilote des forces armées jordaniennes, mis à mort par des terroristes de Daech. Le chef de l’exécutif américain a présenté les condoléances du peuple américain.

« Au nom du peuple américain, je présente mes condoléances les plus sincères à sa famille et à ses amis, aux hommes et aux femmes de courage des forces armées jordaniennes, au roi Abdallah II et au peuple jordanien », a dit le président dans une déclaration publiée par la Maison Blanche.

Le président Obama a salué le courage de Maaz Al-Kassasbeh et son dévouement au service de son pays.

« Le dévouement de Maaz Al-Kassasbeh, son courage et son service à son pays et à sa famille représentent des valeurs humaines universelles qui tranchent sur la lâcheté et la dépravation de l’EIIL », a souligné Barack Obama.

La Jordanie et quatre autres pays arabes font partie d’une coalition internationale, forte de plus de 60 nations, formée pour vaincre Daech.

« Avec ses compatriotes et les autres membres de la coalition internationale, Maaz Al-Kassasbeh était à l’avant-garde du combat pour affaiblir et vaincre la menace que pose l’EIIL », a ajouté le président.

Des terroristes de Daech détenaient Maaz Al-Kassasbeh depuis décembre quand son avion de chasse s’était écrasé en effectuant une mission de la coalition.

« Aujourd’hui, la coalition se bat pour quiconque a souffert de l’inhumanité de l’EIIL, a dit le président. C’est leur mémoire qui nous donne, à nous et à nos partenaires de la coalition, la détermination indéfectible de voir l’EIIL et son idéologie haineuse relégués aux oubliettes de l’histoire. »