Budget 2021 de Trump : priorité à la croissance

Le projet de budget présenté par le président Trump pour 2021 rationalise le gouvernement fédéral en sabrant les dépenses inutiles, ce qui permettra au pays de poursuivre sa croissance économique.

Misant sur des dépenses plus judicieuses et plus stratégiques, le « Budget pour l’avenir de l’Amérique » rendu public le 10 février ampute les programmes gaspilleurs de 4 600 milliards de dollars sur 10 ans. Cette approche modérée mettra les États-Unis sur la voie de l’équilibre budgétaire dans 15 ans.

Le projet de budget prévoit près de 41 milliards de dollars pour le département d’État et l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) — de quoi donner aux États-Unis les moyens de « prendre le pas sur les grandes puissances concurrentes », note le département d’État.

« Face à l’accroissement de la concurrence provenant des puissances émergentes, le budget cherche à renforcer le soutien à la stratégie relative à la zone indopacifique ; à contrer l’influence malveillante de la Chine, de la Russie et de l’Iran ; à protéger les droits de l’Homme et la liberté de religion ; à sécuriser les frontières des États-Unis ; et à aider les alliés de l’Amérique à être des partenaires plus robustes en matière de sécurité nationale et d’économie », explique le département d’État*.

Pendant trop longtemps, les gouvernements précédents ont engagé des dépenses excessives, a dénoncé le président. Le budget proposé par M. Trump pour 2021 continue de mettre l’accent sur la réduction des dépenses inutiles en réduisant les doubles emplois et en éliminant les agences et les programmes qui ne donnent pas de résultats.

Le processus budgétaire

Aux États-Unis, c’est le président qui ouvre la danse en proposant le budget fédéral. Le Congrès décide ensuite du montant et de l’affectation des deniers publics aux différents organes du gouvernement avant de promulguer, en fin de processus, les crédits qu’il leur octroie.

« Le budget 2021 du président offre une approche fondée sur la retenue en matière de dépenses en continuant de proposer plus de coupes que tout autre gouvernement dans les annales du pays, ce qui ramène les dépenses à un niveau conforme aux moyennes historiques », a déclaré l’U.S. Office of Management and Budget. « Cela permettra à l’Amérique de maintenir son avance sur ses concurrents mondiaux ainsi que sa prospérité. »

 

*en anglais