Commémoration de Pearl Harbor : Obama et Abe envoient un message de paix

Le Premier ministre du Japon, Shinzo Abe, et le président Obama se sont retrouvés à Pearl Harbor le 27 décembre pour commémorer l’attaque qui a déclenché une guerre entre leurs deux pays, il y a 75 ans.

D’autres Premiers ministres japonais s’étaient déjà rendus à Pearl Harbor, à Hawaï, mais Abe est le premier chef d’État en fonction à visiter l’USS Arizona Memorial, un mémorial dédié à la mémoire des 1 177 marins et soldats du corps des Marines tués quand le cuirassé américain a été coulé le 7 décembre 1941.

« C’est un lieu qui m’a inspiré un silence absolu, a confié Shinzo Abe. En tant que Premier ministre du Japon, j’offre mes sincères et éternelles condoléances aux âmes de ceux qui ont péri ici. »

« Le sacrifice fait ici, le malheur de la guerre, nous rappelle l’importance de chercher l’étincelle divine que l’humanité a en commun. Il exige que nous nous efforcions d’être ce que nos amis japonais appellent “otagai no tame ni” – “avec et l’un pour l’autre” », a déclaré Barack Obama.

La visite de Shinzo Abe sur le lieu de l’attaque japonaise contre les États-Unis fait suite au déplacement du président Obama à Hiroshima, en mai. Le chef de l’exécutif américain avait alors assisté à une cérémonie à la mémoire des victimes des bombes atomiques que l’Amérique avait larguées sur le Japon en 1945.

Les deux dirigeants ont dénoncé le fléau de la guerre et loué leurs visites respectives comme un symbole de la force des relations américano-japonaises.

« Depuis Pearl Harbor, 75 ans se sont écoulés. Le Japon et les États-Unis, qui ont mené une guerre acharnée qui restera dans les annales de l’Histoire, sont devenus des alliés aux liens solides et profonds comme il en existe rarement », a déclaré le Premier ministre japonais.

Le président Obama a remercié Shinzo Abe de s’être rendu sur le mémorial de l’USS Arizona, notant qu’il s’agissait là « d’un geste historique qui reflète le pouvoir de la réconciliation et de l’alliance entre le peuple américain et le peuple japonais, et qui rappelle que même les blessures les plus profondes de la guerre peuvent céder la place à l’amitié et à la paix durable ».

Barack Obama a aussi déclaré : « Après l’un des chapitres les plus horribles de l’Histoire – qui a fait non pas des dizaines de milliers, mais des dizaines de millions de morts, dans des combats violents à travers cet océan – les États-Unis et le Japon ont choisi l’amitié et ils ont choisi la paix. »