Actualités, blogs, sites de médias sociaux… On peut tout mettre en ligne, ou presque, à l’aide d’un simple clic. Mais comment savoir si ce qu’on lit, voit ou entend est authentique ? Ces sites Internet et plugins gratuits vous aideront à dissiper toute confusion.

Pour en savoir plus sur les sites Internet :

Whois : découvrez qui a déposé un nom de domaine Internet et trouvez l’adresse de la personne ou de l’entreprise qui a fait cette démarche.

Pour vérifier des photos :

FotoForensics : téléchargez une image pour savoir si elle a été altérée en examinant ses taux de compression. L’analyse du niveau d’erreur (Error Level Analysis* en anglais) fait ressortir les zones retouchées sur la photo.

Image de gauche : un alligator attrapant un morceau de hot dog, avec en arrière-plan une feuille de nénuphar. Image de droite : analyse de la photo en noir et contours violets de la feuille de nénuphar avec FotoForensics. (Département d’État)
Deux images juxtaposées ; à droite, l’analyse de la photo à l’aide d’un logiciel qui mesure les taux de compression (Département d’État)

Qu’est-ce qui est truqué sur cette image ? La feuille de nénuphar, c’est tout. Ses taux de compression sont différents, comme le montrent les couleurs et les zones de texture.

JPEGsnoop : découvrez à quel moment de la journée une photo a été prise, le type d’appareil photo utilisé et d’autres détails. Tout comme avec FotoForensics, vous pouvez aussi déterminer si l’image a été retouchée en comparant ses taux de compression.

Who Stole My Pictures : repérez les copies d’une image sur Internet grâce à une extension qui lance une recherche sur Google, Yandex, Bing et TinEye. Vous pouvez aussi suivre l’utilisation de l’image au fil du temps. Utile, puisque les photos ne sont pas nécessairement attribuées à leur auteur véritable*.

Pour vérifier des séquences vidéo :

YouTube DataViewer : collez une URL YouTube pour connaître la date et l’heure du téléchargement d’une vidéo (qui peuvent être différentes de l’horodatage public). Vous recevrez également les vignettes des images qui permettent de suivre leur utilisation en ligne.

Wolfram Alpha : vérifiez l’authenticité d’une vidéo ou d’une photo. Par exemple, comparez le temps qu’il fait sur les différentes séquences aux données des bulletins météorologiques. Tapez « météo », le lieu et la date pour faire des recherches dans l’ensemble des données de ce moteur. (Vous pouvez également l’utiliser pour trouver l’historique de la conversion de devises.)

Icones sur l’écran d’un téléphone portable (© AP Images)
(© AP Images)

Pour vérifier des affirmations :

Wikipédia : acquérez des connaissances de base sur un nouveau sujet grâce à cette encyclopédie gratuite, disponible en plusieurs langues et contenant des sources primaires. Assurez-vous de vérifier les sources citées.

Investigative Dashboard : recherchez, sur de nombreuses bases de données, des informations concernant des sociétés et des individus ainsi que leurs relations entre eux, ou demandez de l’aide à un expert.

Storyful : cette société offre une « carte thermique » du trafic des médias sociaux. Elle détecte et vérifie les vidéos, les segments audio, les textes et les photos. Les principaux médias font partie de ses clients — mais ce service est payant.

Vous souhaitez obtenir plus d’outils pour vos investigations ?

Rédigé par certains des meilleurs journalistes au monde, le Guide de vérification propose des outils et des techniques à utiliser dans les situations d’urgence, notamment pour vérifier les renseignements, photos et vidéos générés en masse par les utilisateurs. Le Verification Handbook for Investigative Reporting, (Guide de vérification pour le journalisme d’investigation), un ouvrage complémentaire, suggère des techniques supplémentaires pour la recherche en ligne.

 

*en anglais