Le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV) a été nommé ainsi parce qu’il a d’abord été signalé en Arabie saoudite. Depuis, il s’est propagé dans 25 autres pays, pour atteindre récemment l’Asie de l’Est. Une flambée de MERS en Corée du Sud a entraîné la mort de 32 des 181 personnes qui ont contracté le coronavirus en question.

Est-ce que j’ai contracté ce virus ?

Voici les symptômes* les plus courants du coronavirus du MERS :

  • Fièvre
  • Toux
  • Essoufflement

Des symptômes gastro-intestinaux, tels que diarrhée, nausée et vomissements, peuvent se manifester en cas de MERS.

Il est évident que ces symptômes peuvent avoir de nombreuses causes autres que le coronavirus du MERS. Mais selon le Centre de prévention et de contrôle des maladies (CDC), vous devez signaler à votre médecin ces symptômes s’ils se manifestent dans les 14 jours qui suivent un voyage dans la péninsule arabique (ou des contacts avec une personne qui s’y trouvait). Même chose si vous développez ces symptômes dans les 14 jours après être allé dans un centre de soins en Corée du Sud.

La lutte contre le coronavirus du MERS

Au lendemain des flambées de SRAS, un autre virus respiratoire, la communauté internationale avait renforcé sa capacité à identifier les nouveaux cas et à partager l’information avec les parties concernées. Aujourd’hui, ces outils se révèlent très utiles dans la lutte contre le MERS. L’Organisation mondiale de la santé joue un rôle primordial dans ces efforts et affiche sur son site Web une foire aux questions sur la maladie à MERS-CoV.

Il n’y a pas – ou pas encore – de médicament efficace contre le coronavirus du MERS. Mais les États-Unis et la Chine ont mis leurs efforts en commun pour essayer d’en développer un. Des travaux communs sont en cours à l’université Fudan où les scientifiques mènent des essais pour évaluer l’efficacité et l’innocuité de leur ‘candidat médicament’.

Vous avez, vous aussi, un rôle à jouer dans cette lutte. Pour commencer : lavez-vous les mains, tout simplement, et pratiquez une bonne hygiène. Mais ce n’est pas tout. Voici ce que suggère le CDC :

  • Lavez-vous les mains souvent, avec de l’eau et du savon, pendant 20 secondes, et aidez les jeunes enfants à en faire de même. S’il n’y a pas d’eau et de savon à portée de main, utilisez un désinfectant à base d’alcool.
  • Couvrez-vous le nez et la bouche avec un mouchoir en papier lorsque vous toussez ou éternuez, puis jetez-le à la poubelle.
  • Essayez de ne pas vous toucher les yeux, le nez ou la bouche quand vous ne vous êtes pas lavé les mains.
  • Évitez tout contact rapproché avec les personnes malades. Par exemple, ne les embrassez pas et n’utilisez pas les mêmes verres ou ustensiles.
  • Nettoyez et désinfectez souvent les surfaces et les objets qui sont fréquemment touchés, tels que les poignées de portes.

 

*en anglais