Le gouvernement américain fournit des millions de dollars, de la formation et du matériel aux pays africains pour les aider à lutter contre la propagation du coronavirus.

Ces efforts contribueront à maximiser les capacités et les moyens d’intervention de ces pays.

Dans toute l’Afrique, les États-Unis donnent plus de 170 millions de dollars à des pays pour les aider à lutter contre le coronavirus*, note l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID).

Par exemple, ils ont fourni la somme initiale de 14 millions de dollars à la République démocratique du Congo pour améliorer la prévention et le contrôle des infections dans les établissements médicaux du pays. Ces fonds servent également à renforcer la sensibilisation au COVID-19, y compris dans le cadre d’une action avec les chefs religieux et les journalistes pour mieux communiquer les risques d’infection.

Les États-Unis ont fourni un financement pour l’assainissement de l’eau et l’achat de fournitures médicales à ces pays :

  • Soudan, 13 millions de dollars ;
  • Soudan du Sud, 13 millions de dollars ;
  • Somalie, 12 millions de dollars ;
  • République centrafricaine, 5 millions de dollars.

En outre, l’USAID collabore avec les gouvernements de plusieurs pays pour donner une formation à leurs responsables du secteur de la santé. En Éthiopie, l’agence* a dépêché des experts du contrôle des maladies infectieuses dans diverses régions du pays pour former les travailleurs de la santé et le personnel médical sur les meilleures pratiques face au coronavirus. Les soignants ont appris à appliquer les techniques d’isolement des personnes infectées par le nouveau virus et comment gérer le triage si un grand nombre de cas se présentent en même temps.

En Guinée, l’USAID a coopéré avec l’Agence nationale de la sécurité sanitaire (ANSS) pour combattre la désinformation liée au coronavirus par le biais de séances de formation et de sensibilisation du public. Ces mesures ont inclus une série d’annonces à la radio et à la télévision sur la préparation face au COVID-19 ainsi qu’un cours de deux jours destiné aux journalistes sur la façon de faire des reportages factuels au sujet du coronavirus.

Le gouvernement des États-Unis fournit également du matériel pour renforcer l’infrastructure médicale. L’ambassade des États-Unis à Namibie, en partenariat avec le département américain de la Défense, a fait don de trois ambulances* au gouvernement national du pays, ainsi que divers autres équipements médicaux. Les autorités namibiennes décideront des endroits où envoyer le matériel, en fonction des besoins, et se chargeront de le livrer, indique l’ambassade américaine.

« L’Amérique reste le principal flambeau de la bonté humanitaire en pleine pandémie », a déclaré le secrétaire d’État Michael Pompeo. « Aucun autre pays ne donne autant », a-t-il ajouté.

 

*en anglais