COVID-19 : les États-Unis augmenteront la production de vaccin d’un milliard de doses

Deux travailleurs portant des casques de protection et des masques, tenant des boîtes près d’un congélateur indiquant une température de -69 degrés Celsius (© Morry Gash/AP Images)
Au site de production de Kalamazoo, dans le Michigan, où sont fabriqués des vaccins de Pfizer-BioNTech contre la COVID-19, du personnel retire des doses d’un congélateur dont la température indique -69 degrés Celsius. (© Morry Gash/AP Images)

Le gouvernement Biden-Harris œuvre pour accroître d’un milliard de doses par an la production mondiale de vaccins anti-COVID-19 destinés à être distribués avec le monde entier.

« Nous prenons une autre grande mesure pour renforcer la production de vaccins, à la fois pour cette pandémie et pour nous préparer à toute menace future », a déclaré Jeffrey Zients, le coordonnateur de la Maison Blanche pour la réponse à la COVID-19, le 17 novembre.

Le gouvernement est en train de contacter les entreprises qui ont déjà de l’expérience dans la production de vaccins à ARN messager (ARNm). Au lieu d’utiliser une forme atténuée d’un virus, les vaccins ARNm se servent d’une partie de son code génétique pour déclencher une réponse immunitaire. Bien que les vaccins ARNm ne soient que récemment disponibles pour le grand public, les scientifiques étudient cette technologie depuis des dizaines d’années. Dans les essais cliniques, les vaccins ARNm se sont révélés efficaces à 95 % dans la prévention de la COVID-19.

La Maison Blanche a indiqué que l’objectif était de lancer cette production supplémentaire de vaccins contre la COVID-19 pendant le deuxième semestre de 2022. Les États-Unis s’emploient également à augmenter la production de vaccins en Afrique du Sud, au Sénégal et en Inde

Vacciner le monde

Le président Biden s’est déjà engagé à donner, et non pas à vendre, 1,2 milliard de doses de vaccin contre la COVID-19 aux pays à revenu faible ou intermédiaire. Au 17 novembre, les États-Unis avaient fait don de 250 millions de doses, distribuées à plus de 110 pays.

Les États-Unis ont livré plus de doses « que l’ensemble des autres pays réunis, et des millions de doses supplémentaires sont expédiées toutes les semaines », a signalé M. Zients lors d’un point de presse.

Se préparer pour la prochaine épidémie

La Maison Blanche a souligné que la construction de nouvelles usines aidera le monde à être prêt face aux pandémies de l’avenir.

Une fois que les capacités de production seront fonctionnelles, l’objectif est de fournir des vaccins contre les nouveaux virus en six ou neuf mois, explique la Maison Blanche.

« Le but est de garantir une capacité de production d’environ 100 millions de vaccins à ARNm par mois contre la COVID ou d’autres virus pandémiques sur demande de la part des États-Unis ou pour une utilisation mondiale », a déclaré David Kessler, le principal responsable des questions scientifiques dans le gouvernement, dans une interview accordée au Washington Post au sujet du plan pour les vaccins à ARNm dans un entretien. Ce sera un « partenariat historique », a-t-il affirmé.