« Nous avons besoin d’un nouveau modèle d’investissement dans les bonnes idées », a déclaré Bill Gates, le cofondateur de Microsoft. Et pour Gates, et une vingtaine des plus grands entrepreneurs au monde, ce nouveau modèle, c’est Breakthrough Energy Ventures*, dont le but est de révolutionner le secteur des énergies propres.

Parmi les investisseurs qui font équipe avec Gates figurent notamment Jack Ma, le président du groupe Alibaba, le géant chinois du commerce en ligne, ainsi que le prince Al-Walid ben Talal, Michael Bloomberg, Richard Branson, Patrice Motsepe et Masayoshi Son. La fortune de ces contributeurs richissimes réunis s’élève à 170 milliards de dollars.

Ce nouvel effort vient compléter celui lancé en décembre 2015 par Bill Gates et 28 des plus grands investisseurs mondiaux, quand ils ont créé la Breakthrough Coalition qui vise à soutenir les avancées technologiques liées à l’énergie.

Pourquoi maintenant ?

« Contrairement à la création de logiciels par une start-up, le développement de nouvelles technologies énergétiques, du labo au marché, exige beaucoup d’infrastructures, de capital initial et de temps », explique Gates, l’un des administrateurs de la fondation Bill & Melinda Gates, la plus grande fondation caritative du monde. L’organisme consacre des milliards de dollars au soutien à la santé et au combat contre la pauvreté.

Une vingtaine de pays et l’Union européenne prévoient de doubler* leurs investissements dans la recherche sur les énergies vertes, mais les nouveaux investissements du fonds permettront d’accélérer la mise sur le marché de nouvelles technologies prometteuses.

(C’est super de voir autant d’investisseurs collaborer pour arriver à un avenir fait d’énergie propre. C’est un investissement intelligent et c’est bon pour la planète.)

« On est ouvert à tout ce qui peut mener à une énergie bon marché, propre et fiable*», a souligné Bill Gates dans une interview au site Quartz.

Le fond d’investissement d’un milliard de dollars va d’abord se concentrer sur le stockage d’énergie, qui permet de compter davantage sur les sources d’énergie comme le solaire ou l’éolien.

 

*en anglais