La mini-navette américaine Dream Chaser transportera un jour des astronautes et de l’équipement dans l’espace. C’est l’objectif que s’est fixé la femme d’affaires Eren Ozman, la responsable du projet.

Eren Ozmen est copropriétaire et présidente de Sierra Nevada Corporation, la société de systèmes et d’équipements spatiaux qui a conçu le Dream Chaser, un engin spatial plus polyvalent que les anciennes navettes.

Le vaisseau est le fruit d’un intense travail auquel Eren Ozmen est habituée. « Mon enfance m’a inculqué un désir constant d’influencer les choses et de faire du monde un lieu meilleur », explique-t-elle..

Headshot of Eren Ozmen (Sierra Nevada)
Eren Ozmen (Sierra Nevada)

Elle dit garder un souvenir précieux de l’éducation qu’elle a reçue en Turquie. Dans sa jeunesse, elle travaillait dans une banque pendant la journée et prenait des cours du soir, rêvant d’aller un jour aux États-Unis.

Ce rêve s’est réalisé au début des années 1980, quand elle est partie faire un master de gestion des entreprises à l’Université du Nevada, à Reno, aux États-Unis.

« J’étais très proche de ma famille », se souvient-elle. C’était dur de partir, « mais je voulais vivre le rêve américain ».

 

L’édification d’une entreprise

Eren Ozmen et son mari Fatih ont racheté l’entreprise Sierra Nevada Corporation en 1994 et l’ont transformée en une société à la pointe des secteurs des vols spatiaux internationaux, de l’aéronautique et de l’électronique. Sous leur direction, Sierra Nevada Corporation est passée d’une entreprise de 20 employés à une organisation mondiale brassant des milliards de dollars, forte de plus de 3000 employés, et opérant dans quatre pays et dans 18 États américains.

La société en plein essor a été considérée comme l’une des « entreprises spatiales les plus innovatrices* » par le magazine Fast Company.

L’organisation Carnegie Corporation of New York a inclus les Ozmen dans sa liste d’immigrants notables* qui ont « contribué à l’avancement de notre société, de notre culture et de notre économie ». Le magazine Turk of America, consacré à la communauté turque aux États-Unis, a placé Eren Ozmen au deuxième rang de sa liste des 30 femmes turco-américaines les plus influentes, la qualifiant de « véritable modèle pour les entrepreneures turco-américaines ».

Cette année, le magazine Forbes* a inscrit Eren Ozmen sur sa liste des femmes autodidactes les plus riches d’Amérique, la plaçant aux côtés d’entrepreneures et de stars telles qu’Oprah Winfrey et Beyoncé Knowles. Eren Ozmen s’est dite honorée et « un petit peu impressionnée par la célébrité » des personnalités présentes sur la liste.

Tweet : Que savez-vous des femmes autodidactes les plus riches d’Amérique ?

Eren Ozmen et son mari soutiennent le lancement de nouvelles start-up en contribuant au centre pour l’entrepreneuriat Ozmen Center for Entrepreneurship*, de l’Université du Nevada. Le centre encourage les idées et les nouvelles entreprises lancées par des étudiants et des professeurs.

« Je ressens beaucoup d’humilité et une profonde gratitude quand je pense aux opportunités que l’Amérique nous a offertes, à Fatih, à moi et à ma famille, a expliqué Eren Ozmen, ajoutant qu’elle souhaite « aider d’autres jeunes à réaliser leur potentiel ».

La nouvelle frontière

L’entreprise collabore avec la NASA pour assurer le réapprovisionnement de la Station spatiale internationale avec le Dream Chaser. Elle travaille également avec les Nations unies sur le lancement d’une mission spatiale en 2021 qui donnerait aux pays en développement la possibilité de mener des expériences dans l’espace.

« Quand on était jeunes, Fatih et moi rêvions tous les deux de voyager dans l’espace », confie la cheffe d’entreprise. Et elle se réjouit de pouvoir désormais partager ce rêve avec une multitude de personnes.

 

*en anglais