Image astronomique montrant des émissions en rayons X, radio et infrarouge, représentées en rose et en bleu (© X-ray : Chandra : NASA/CXC/NRL/S. Giacintucci, et al., XMM-Newton : ESA/XMM-Newton ; Radio : NCRA/TIFR/GMRT ; Infrared : 2MASS/UMass/IPAC-Caltech/NASA/NSF)
Cette image apporte la preuve de l’explosion la plus forte jamais observée dans l’univers. (© X-ray : Chandra : NASA/CXC/NRL/S. Giacintucci, et al., XMM-Newton : ESA/XMM-Newton ; Radio : NCRA/TIFR/GMRT ; Infrared : 2MASS/UMass/IPAC-Caltech/NASA/NSF)

La NASA a annoncé la détection de la plus grande explosion venant d’un trou noir qui ait été observée à ce jour.

« Cette éruption gargantuesque sans précédent est venue d’un trou noir dans un amas de galaxies situées à des centaines de millions d’années-lumière », a déclaré la NASA le 27 février.

Les astronomes ont fait cette découverte en utilisant des télescopes installés sur Terre et dans l’espace, à savoir le télescope Chandra de l’observatoire de la NASA et l’observatoire spatial XMM-Newton de l’ESA (qui observent le rayonnement X) ainsi que le radiotélescope Murchison Widefield Array (en Australie) et le Giant Metrewave Radio Telescope (en Inde), comme le montre le cliché ci-dessous.

Image astronomique montrant des émissions en rayons X, radio et infrarouge (© X-ray : Chandra : NASA/CXC/NRL/S. Giacintucci, et al., XMM-Newton : ESA/XMM-Newton ; Radio : NCRA/TIFR/GMRT ; Infrared : 2MASS/UMass/IPAC-Caltech/NASA/NSF)
(© X-ray: Chandra: NASA/CXC/NRL/S. Giacintucci, et al., XMM-Newton: ESA/XMM-Newton; Radio: NCRA/TIFR/GMRT; Infrared: 2MASS/UMass/IPAC-Caltech/NASA/NSF)

Selon les estimations des chercheurs, cette explosion a libéré cinq fois plus d’énergie que l’éruption record précédente, et des centaines de milliers de fois plus qu’un amas de galaxies typique. Les jets expulsés par le trou noir aux pôles opposés ont transporté l’énergie.

L’éruption semble être terminée, car les chercheurs ne voient plus aucun signe de jets actifs dans les données radio, indiquent les chercheurs.