La peur de l’échec paralyse beaucoup d’entrepreneurs désireux de lancer une affaire. Et il y a de quoi : moins de deux tiers des nouvelles entreprises passent le cap des deux ans.

Mais l’échec ne devrait pas sonner le glas de votre carrière d’entrepreneur, estime Dante Disparte, directeur général de la société de gestion de capital Risk Cooperative : « Les grands entrepreneurs accueillent l’échec non pas comme une défaite, mais comme une opportunité de progresser. »

Prenez n’importe lequel de ces entrepreneurs et il vous expliquera que l’échec l’a aidé à aiguiser son instinct et son jugement. Et ça, c’est une qualité qui « attire de plus en plus les investisseurs », indique Disparte.

Alors, comment réagir en cas de fiasco commercial ? Demandez à Dante Disparte et à Saran Kaba Jones, fondatrice de Face Africa. Le 10 novembre, ils répondront à vos questions et expliqueront comment dépasser les obstacles et les mettre à profit pour votre prochaine affaire.

Infographie annonçant le webchat (Département d’État)

Participez à notre webchat interactif le 10 novembre à 8h, heure de Washington (13h GMT), traduit simultanément en français. N’hésitez pas à tweeter vos questions dès maintenant en utilisant le hashtag #entrepAfrica.

Vous souhaitez tester vos idées d’entreprise ? Prenez part à la Semaine mondiale de l’entrepreneuriat du 16 au 22 novembre.