Près d’un million d’étudiants étrangers amorcent une nouvelle année scolaire dans les universités américaines. Un record pour les États-Unis, et un contingent inégalé ailleurs.

Vous faites partie de ce groupe ? Attendez-vous à vous faire des amis, mais aussi à avoir le mal du pays à un moment ou à un autre pendant le semestre.

« Le mal du pays », une expression utilisée à l’origine par les Suisses, signifiait avoir « la nostalgie des montagnes ». Que ce soit la montagne ou la plage qui vous manque, ou encore votre mère ou votre petit(e) ami(e), les conseillers d’orientation vous proposent ces quelques tuyaux pour surmonter le dépaysement :

1. Faites une liste des choses que vous aimeriez faire 

… et cochez-les au fur et à mesure que vous les réalisez. Ce n’est pas tous les jours que vous aurez l’occasion de visiter une nouvelle ville, de goûter des plats inhabituels, de vous rendre dans l’une des destinations les plus prisées des États-Unis* ou dans une petite ville insolite ! Même si vous devez vous forcer au départ, profitez au maximum de votre séjour dans un nouvel endroit en n’hésitant pas à partir à l’aventure. Ça vous fera du bien.

2. Déconnectez-vous des réseaux sociaux 

… même si vous être un peu de retard sur l’actualité chez vous. L’Internet a créé la peur de manquer quelque chose (ou « FOMO », acronyme pour l’anglais « fear of missing out » *). Prendre des nouvelles de vos amis chez vous ne vous aidera pas à profiter de votre nouvel environnement. Des relations en face à face  sur votre nouveau campus vous permettront de dépasser votre sentiment d’isolement.

3. N’ayez pas peur d’en parler

… et vous pouvez commencer avec votre nouveau colocataire américain ou une personne que vous avez rencontrée. Les étudiants américains éprouvent souvent le mal du pays, eux-aussi, quand ils entrent à la fac. Les établissements disposent de ressources sur le campus pour vous aider. Vous pouvez faire appel aux enseignants, aux conseillers ou aux étudiants responsables de la vie dans votre résidence universitaire* : ils sont là pour veiller à ce que vous ne vous sentiez pas dépassé.

4. Pensez à une activité que vous aimez 

… et commencez à la pratiquer soit dans un club scolaire, soit dans une salle municipale. Si vous aimez la nature, inscrivez-vous à un club de randonnée ou à une activité de plein air. Si vous voulez garder la forme, essayez un nouveau sport. Si votre activité artistique vous manque, rendez-vous dans un studio local ou renseignez-vous auprès de l’université sur les programmes ou des activités artistiques.

5. Pratiquez votre anglais avant d’arriver 

… suivre les cours sera moins stressant. Si vous prévoyez de venir l’année prochaine, vous pouvez pratiquer votre anglais à l’oral ou même apprendre à maîtriser l’écrit au niveau universitaire avant de venir. Ça vous donnera plus de temps pour profiter de vos nouveaux amis et de votre nouveau lieu de vie.

Retrouvez des informations utiles sur les études aux États-Unis sur le site EducationUSA* et découvrez sur ShareAmerica comment d’autres étudiants étrangers se sont épanouis dans les universités américaines.

 

*en anglais