Faites connaissance avec le secrétaire d’État par intérim John J. Sullivan

John J. Sullivan à un pupitre, en train de parler (© Jose Luis Magana/AP Images)
(© Jose Luis Magana/AP Images)

Le 1er avril 2018, le secrétaire d’État adjoint John J. Sullivan a pris les fonctions de secrétaire d’État par intérim. Un poste qu’il occupera jusqu’à la confirmation du prochain secrétaire d’État devant le Sénat.

Comme toujours lors des transitions de ce type, les employés du département d’État continueront d’assurer la mission du département en soutenant les priorités du gouvernement et les objectifs de la politique étrangère des États-Unis ainsi qu’en assurant une transition sans accrocs pour le nouveau secrétaire.

« Ce que nous faisons au département d’État ne se résume pas à une personnalité, quelle qu’elle soit, a déclaré la porte-parole Heather Nauert. Nous faisons avancer les valeurs, les priorités politiques du président. […] Nos employés travaillent d’arrache-pied. »

M. Sullivan, qui a été nommé secrétaire d’État adjoint par le président Trump et a été investi de ses fonctions en mai 2017, a pris en main la gestion quotidienne du département à la mi-mars, et il en est devenu officiellement le secrétaire par intérim le 1er avril.

Lors du dernier jour de fonction de Rex Tillerson au département d’État, M. Sullivan n’a pas caché son admiration pour celui qui était alors secrétaire d’État : « Son travail pour notre pays, à la tête du département, sa voix pour la paix, pour l’aide humanitaire, sont pour moi une source d’inspiration. Et ça a été un honneur, c’est un honneur, d’avoir travaillé pour lui. »

Dans un message du 2 avril, le secrétaire par intérim a remercié le personnel du département d’État : « Notre priorité principale est d’assurer une passation en douceur pour le nouveau secrétaire. Je tiens à tous vous remercier […] pour votre engagement sans faille à accomplir votre mission et à œuvrer au service du peuple américain. Je vous suis reconnaissant pour les efforts extraordinaires que vous avez déployés ces dernières semaines afin de soutenir la préparation du secrétaire désigné Pompeo avant sa confirmation. »

Bien préparé

Dans sa déclaration du 9 mai 2017 devant la commission sénatoriale des affaires étrangères, M. Sullivan a mentionné les liens de sa famille avec le département. « Mon oncle Bill Sullivan a été agent du Service extérieur pendant 32 ans. Il était le dernier ambassadeur des États-Unis en Iran à la fin des années 1970. Ce sont ses employés à Téhéran qui ont été pris en otage le 4 novembre 1979, quelques mois après que le président l’avait rappelé. »

En tant que secrétaire d’État adjoint, M. Sullivan a déjà beaucoup voyagé, notamment en Asie, en Afrique, au Moyen-Orient et en Europe, et a collaboré avec des dirigeants mondiaux pour réaffirmer les engagements des États-Unis envers la sécurité mondiale, la croissance de l’économie durable et les droits de l’Homme dans le monde entier.

Le secrétaire d’État adjoint est un dirigeant expérimenté qui a gagné la confiance et le respect de ses collègues et de la Maison Blanche. Alors qu’il prend les fonctions de secrétaire d’État par intérim aujourd’hui, le département d’État sera entre de bonnes mains pendant le processus de nomination de Mike Pompeo.

M. Sullivan est marié depuis près de 30 ans avec Grace Rodriguez, une avocate d’origine cubaine. Ils ont trois enfants.

Pour accéder aux déclarations, remarques et photos du secrétaire d’État par intérim Sullivan depuis qu’il travaille pour le département d’État, cliquez ici*.

 

*en anglais