Impact des dernières sanctions des États-Unis contre l’Iran [infographie]

Les États-Unis ont sanctionné plusieurs scientifiques iraniens et d’autres personnes impliquées dans le programme de prolifération nucléaire de l’Iran.

« Notre campagne de pression maximale sur l’Iran se poursuit avec les sanctions d’aujourd’hui sur des cibles impliquées dans le programme nucléaire du régime, y compris d’anciens scientifiques spécialistes des armes nucléaires », a tweeté le secrétaire d’État, Mike Pompeo, le 22 mars. « Nous serons implacables quand il s’agit de refuser à l’Iran la capacité de se livrer à la prolifération des ADM et à toutes ses activités illégales. »

Liste des scientifiques iraniens sanctionnés en raison de leur participation au programme de prolifération nucléaire de l’Iran (Département d’État)
(Département d’État)

Le 22 mars, les départements d’État* et du Trésor* ont annoncé qu’ils désignaient des personnes physiques et morales iraniennes en vertu du décret 13382, lequel vise les proliférateurs d’armes de destruction massive (ADM) et des vecteurs de ces armes ainsi que ceux qui leur apportent un soutien.

Les individus et entités désignés sont tous liés au SPND, acronyme persan pour « Organisation pour la recherche et l’innovation défensives ».

Affiche montrant les conséquences auxquelles on s’expose quand on travaille pour le programme nucléaire de l’Iran (Département d’État)
(Département d’État)
Affiche montrant qui peut être sanctionné et les conséquences des sanctions (Département d’État)
(Département d’État)

 

*en anglais