D’ici 2050, la planète comptera 2 milliards d’habitants de plus. Comment accroître suffisamment la production agricole pour nourrir tout le monde et comment le faire dans une logique de développement durable ?

Ces questions sont au cœur de l’Expo Milan 2015, qui aura lieu du 1er mai au 31 octobre. Un leader dans le secteur agro-alimentaire, les États-Unis contribuent déjà à réduire la faim et la malnutrition dans le monde entier.  À Milan, ils présenteront leurs innovations au Pavillon USA, justement intitulé « American Food 2.0 : Unis pour nourrir la planète ».

Des expos interactives mettront en avant le savoir-faire et l’ingéniosité des agriculteurs, des scientifiques, des entreprises et des agences gouvernementales américaines qui ont un objectif : répondre aux besoins alimentaires croissants de la planète en créant des écosystèmes plus durables et plus accessibles.

Panneaux munis d’un treillage et  sur lesquels poussent des plantes (biberarchitects/Instagram)
Construction finale d’une ferme verticale (biberarchitects/Instagram)

Le Pavillon USA reflète lui-même cet esprit d’innovation : il contient la plus grande ferme verticale du monde ; 42 variétés de fruits, légumes, céréales et aromates poussent dans des conteneurs faits de bouteilles en plastique recyclées.

Au stand Food Truck Nation, les visiteurs découvriront les traditions culinaires et les produits régionaux qui valent aux États-Unis la réputation d’être un pays où la gastronomie reflète la diversité culturelle.

Le projet Feeding the Accelerator est un autre point de marque du Pavillon USA. Outre les ateliers et les présentations, le programme réunit à Milan des entrepreneurs, des chefs et des chercheurs. L’objectif : les faire collaborer pour trouver des solutions inédites aux défis de la sécurité alimentaire dans le monde.