La technologie et les femmes : un duo gagnant

Quatre femmes se tiennent bras dessus, bras dessous et sourient (Crédit photo : TechWomen)
TechWomen rassemble des femmes qui excellent dans les domaines de la science, la technologie, l'ingénierie et les mathématiques (Crédit photo : TechWomen)

Les femmes qui travaillent dans la filière technologie ont souvent du mal à trouver le mentorat et le soutien nécessaires pour avancer dans leur carrière, lancer une idée nouvelle ou monter une entreprise. C’est là que TechWomen* intervient. Cette nouvelle initiative vise à les aider à tirer parti de leurs compétences technologiques, de leur créativité et de leurs aptitudes de leadership pour transformer leur vie et l’économie de leur pays.

Offrir aux femmes de meilleurs choix

TechWomen est un partenariat entre des entreprises de la Silicon Valley et le département d’État des États-Unis. Son objectif : mettre en contact de brillantes scientifiques, technologues, ingénieures et mathématiciennes avec leurs consœurs américaines. Les participantes deviennent à leur tour des modèles pour d’autres femmes et filles dans leurs pays respectifs.

Quatre filles voilées, souriantes, assises devant des ordinateurs portables (© AP Images)
Des participantes au concours mondial Microsoft Imagine Cup 2014. (© AP Images)

Le programme a mis en rapport 156 femmes de 16 pays du Moyen-Orient et d’Afrique avec des Américaines de la Silicon Valley. Cette approche a créé « un réseau de femmes qui s’entraident dans la filière technologie », explique Heather Ramsey, directrice principale de TechWomen dans une interview à FastCompany*. En 2015, le programme va être élargi à l’Asie centrale.

Les participantes passent un mois en compagnie de conseillères dans des sociétés high-tech américaines. L’objectif, indique Jennifer Sherman, vice-présidente de la société d’informatique Aptean et mentor de TechWomen, est « de trouver le moyen d’offrir aux femmes des choix meilleurs et de faire du parcours qu’elles choisissent, quel qu’il soit, un parcours acceptable et digne de notre admiration et de notre respect ».

« Le progrès des femmes représente un progrès pour toute l’humanité, parce qu’aucune société ne peut réussir si elle laisse de côté la moitié de sa population. »

TechWomen a motivé Nihal Fares* à adopter dans son entreprise en Égypte une approche axée sur la personne. « Tout ne tourne pas autour de la technologie, affirme-t-elle.  La façon dont on traite les gens compte aussi. »

Dans la même veine, TechWomen a donné du courage à l’Algérienne Baya Chekired. « Ce qui me paraissait impossible avant me semble aujourd’hui faisable », dit-t-elle.

Lors d’un évènement de l’Equal Futures Partnership* en septembre, le secrétaire d’État John Kerry a souligné que l’égalité hommes-femmes était plus qu’un impératif moral. « Le progrès des femmes représente un progrès pour toute l’humanité, parce qu’aucune société ne peut réussir si elle laisse de côté la moitié de sa population, a-t-il déclaré. Et aux États-Unis, croyez-moi, nous prenons cet engagement sans aucune arrogance car nous avons encore beaucoup de chemin à faire. »

*en anglais