L’aide des États-Unis continue d’affluer à la frontière vénézuélienne

Des avions de transport de l’armée américaine transportant de l’aide humanitaire destinée au Venezuela ont atterri le 16 février dans la ville frontalière colombienne de Cucuta, où des vivres et des médicaments sont entreposés en attendant que des dispositions soient prises en vue de leur distribution.

L’aide est stockée à la demande du président par intérim du Venezuela, Juan Guaido, qui est reconnu comme le dirigeant légitime de cet État par plus de 50 pays, dont les États-Unis.

Jusqu’à présent, l’ex-dictateur vénézuélien Nicolas Maduro bloque l’entrée de l’aide au Venezuela, mais Juan Guaido demande à l’armée vénézuélienne de laisser les secours parvenir aux Vénézuéliens dans le besoin, avec en toile de fond l’aggravation de la crise dans le pays. Sous Maduro et son réseau illégitime, la nourriture se fait de plus en plus rare et près de 90 pour cent des Vénézuéliens ont sombré dans la pauvreté.

Aide humanitaire chargée dans un avion-cargo C-17 (© Luis M. Alvarez/AP Images)
(© Luis M. Alvarez/AP Images)

Un avion-cargo C-17 contenant des marchandises humanitaires à destination du Venezuela prêt à décoller à la base aérienne d’Homestead, en Floride. Les États-Unis transportent par avion et prépositionnent une aide humanitaire supplémentaire pour porter secours aux dizaines de milliers de Vénézuéliens qui souffrent de graves pénuries alimentaires et médicales.

Un grand groupe de personnes habillées en blanc et prêtant serment (© Ariana Cubillos/AP Images)
(© Ariana Cubillos/AP Images)

Des infirmières, des médecins et d’autres professionnels sont assermentés par le président par intérim du Venezuela, Juan Guaido, à Caracas. Ils s’engagent à apporter leur concours quand l’aide arrivera et pour faciliter sa distribution.

Gros plan sur des sachets de nourriture distribués au Venezuela (© Fernando Vergara/AP Images)
(© Fernando Vergara/AP Images)

Un envoyé de Juan Guaido, le président intérimaire du Venezuela, montre des sachets d’aliments supplémentaires prêts à l’emploi (ASPE) de l’USAID à l’aéroport Camilo Daza, à Cucuta, en Colombie. Ces sachets d’ASPE font partie de l’aide humanitaire acheminée par avions-cargos C-17 de l’armée de l’air américaine pour venir en aide au peuple vénézuélien.

MISE À JOUR : Les États-Unis continuent de répondre à la demande d’aide humanitaire du président par intérim Juan Guaido. L’aide livrée en Colombie est prépositionnée près de la frontière avec le Venezuela. Et il y en a encore en route !