Le 4-Juillet en photos : la plus grande fête d’anniversaire des États-Unis

C’est une grande fête pour tous, jeunes et moins jeunes. On la célèbre partout : à la foire, dans les parcs, dans les rues, à la plage et chez soi : c’est le 4-Juillet, la fête de l’Indépendance, l’anniversaire des États-Unis !

Un drapeau américain, flottant au vent, devant des feux d’artifice (© AP Images)
(© AP Images)

Le 3 juillet 1776, la veille de la signature de la Déclaration d’Indépendance par le Congrès continental, John Adams écrit à son épouse que ce jour « sera fêté, par les générations futures, comme un grand festival anniversaire. Il devra être célébré avec pompe et avec des défilés, avec des [spectacles], des jeux, du sport, des canons, des cloches, des feux de joie et des illuminations d’un bout à l’autre de ce continent maintenant et pour l’éternité ».

Une femme en train de planter des drapeaux américains dans un champ (© AP Images)
(© AP Images)

Les drapeaux flottent au-dessus de la fête, des pique-niques aux barbecues, et rappellent à tous l’hymne national américain, « The Star-Spangled Banner ». Dans le chant, le drapeau représente l’espoir et la persévérance des Américains envers et contre tout. La femme sur la photo plante des drapeaux dans la pelouse du Liberty State Park, à Jersey City, dans le New Jersey, avant que la foule n’envahisse le lieu pour admirer le feu d’artifice lancé près de la Statue de la liberté.

Un groupe de personnes en train de regarder un feu d’artifice depuis la fenêtre d’un immeuble surplombant la ville (© AP Images)
(© AP Images)

Ceux qui fêtent le 4-Juillet du haut d’un gratte-ciel ont une vue imprenable sur les festivités ! Cette photo a été prise dans un hôtel de Las Vegas. La tradition des feux d’artifice remonte à 1777* : le premier a été lancé au-dessus de l’Independence Hall*, à Philadelphie, à l’occasion du premier anniversaire de la Déclaration d’Indépendance.

Un petit garçon sur son tricycle entièrement décoré aux couleurs du drapeau américain (© AP Images)
(© AP Images)

Les Américains adorent les défilés, et le 4 juillet est probablement le jour où il y en a le plus, partout dans le pays. Tout le monde peut participer : il y a des fanfares, des cavaliers à cheval… et même des petits garçons en tricycle*, comme ici, à Lauderdale-by-the-Sea, en Floride.

Des enfants agitant des drapeaux américains (© AP Images)
(© AP Images)

Si vous ne défilez pas, vous pouvez participer en tant que spectateur. Le 4-Juillet est une fête communautaire, souvent célébrée au bord des piscines de quartier, avec des compétitions et des grillades. Même les petites villes organisent des défilés et tirent des feux d’artifice, comme ici, à Eagar, en Arizona.

Un joueur de baseball en tenue, assis par terre sur le terrain, en train de regarder un feu d’artifice (© AP Images)
(© AP Images)

Le baseball* et la fête de l’Indépendance vont de pair comme le hot-dog et le ketchup. Le sport, popularisé d’abord dans l’État de New York, a gagné tout le pays après la guerre de Sécession, ce qui a contribué à unifier la population. Ce joueur de l’équipe des Royals de Kansas City est en train d’admirer un feu d’artifice après un match au Kauffman Stadium* de Kansas City, dans le Missouri.

Des hommes, des femmes et des enfants assistant à un concert en plein air (© AP Images)
(© AP Images)

Beaucoup de concerts sont organisés à l’occasion de la fête de l’Indépendance. Du jazz à la country, en passant par le rock’n roll, la musique illustre la diversité des traditions culturelles américaines. Ici, cette foule de spectateurs célèbre le 4-Juillet écoutant le chanteur de R&B Peabo Bryson*, au Centennial Olympic Park d’Atlanta.

Feu d’artifice tiré au-dessus d’un stade bondé de spectateurs (© AP Images)
(© AP Images)

Du R&B, du rock, la célèbre Ouverture 1812 de Tchaïkovski et même des tirs de vrais canons sont souvent au programme pour le 4-Juillet. Ce sont même des navires militaires qui ont tiré une « grande salve » à coups de canons un jour. Aujourd’hui, ce sont plutôt les coups de percussions qui rappellent le son des canons. Ici, les fans assistent à un magnifique feu d’artifice lors du concert “Fare Thee Well” des Grateful Dead à Chicago.

 

*en anglais