Dans le cadre du programme Sister Parks, les parcs nationaux des États-Unis partagent une mission de gestion de l’environnement avec les parcs de pays animés par le même désir de conservation.

Les pays participants concluent un accord quinquennal* avec les États-Unis, supervisé par le Bureau des affaires internationales du département d’État américain, qui donne aux gardes forestiers des deux nations les moyens d’échanger des conseils en matière de conservation et les meilleures pratiques à suivre pour prendre soin des parcs, sites et monuments importants.

Une quarantaine de partenariats relient ainsi des parcs des États-Unis à ceux de 32 autres pays.

Voici cinq d’entre eux, unis par l’objectif commun de protection de la Terre et des sites culturels importants.


 

Un château au bord d’un lac sur lequel nagent deux cygnes ; une chèvre de montagne sur une falaise avec des montagnes en arrière-plan (© Gareth McCormack, © Viktor Posnov/Alamy)
À gauche : le Château de Ross, dans le parc national de Killarney, en Irlande. A droite : une chèvre des montagnes Rocheuses devant le mont Bearhat au parc national de Glacier, dans le Montana. (© Gareth McCormack, © Viktor Posnov/Alamy)

Le 21 mars, les gouvernements des États-Unis et de l’Irlande ont signé un accord de jumelage entre le parc national de Glacier, dans le Montana, et le parc national de Killarney, dans le comté de Kerry. Selon une légende irlandaise, le bâtisseur du château de Ross, O’Donoghue Mor, repose sous le lac et se réveille tous les sept ans pour en faire le tour, monté sur un cheval blanc. Si un tel chevalier existait dans le parc de Glacier, il devrait ménager sa monture parce que cette réserve naturelle, qui s’étend sur une superficie d’un peu plus de 4 000 km2, compte 130 lacs glaciaires.


 

Un drapeau américain flottant sur l’eau, un bâtiment blanc peu élevé visible au loin ; un bâtiment blanc en forme de courbe derrière un mur sur lequel figurent des listes de noms. (© Carolyn Kaster/AP Images, © Emma Frater/Alamy)
À gauche : le monument World War II Valor in the Pacific, à Pearl Harbor (Hawaii). A droite : Mur d’accueil du Musée maritime national australien de Darling Harbour, à Sydney. (© Carolyn Kaster/AP Images, © Emma Frater/Alamy)

Le mémorial de l’USS Arizona, qui fait partie du monument national World War II Valor in the Pacific, à Oahu (Hawaii), et le musée maritime national d’Australie, à Sydney, rendent tous deux hommage aux activités navales de leur pays. Le gouvernement américain parraine également une galerie à l’intérieur du musée australien.


 

Des alligators nageant dans des eaux marécageuses ; un jaguar dans une jungle (© Dennis MacDonald, © Andrey Gudkov/Alamy)
À gauche : des alligators, au parc national des Everglades en Floride. À droite : un jaguar au Parc national du Pantanal au Brésil. (© Dennis MacDonald, © Andrey Gudkov/Alamy)

Le parc national des Everglades, en Floride, et le parc national du Pantanal, au Brésil, sont tous deux des zones de conservation de terres humides. Le parc brésilien se trouve dans la région du Pantanal, l’un des plus grands écosystèmes de zones humides d’eau douce au monde. Le parc des Everglades, qui protège 20 % des terres humides tropicales originelles présentes en Floride, constitue le plus vaste paysage tropical des États-Unis.


 

Une passerelle en bois à l’intérieur d’une grotte ; un homme dans un petit bateau de pêche, de nuit, avec des montagnes à l’arrière-plan (© Daniel Borzynski, © Bill Coster/Alamy)
À gauche : le parc national de Mammoth Cave, au Kentucky. À droite : un pêcheur au cormoran dans la région du Karst de Chine du Sud, un site du patrimoine mondial, en Chine. (© Daniel Borzynski, © Bill Coster/Alamy)

Le parc national de Mammoth Cave, au Kentucky, est jumelé avec le site du patrimoine mondial du Karst, dans la province de Guangxi, en Chine du Sud. Le Karst de Chine du Sud s’étend sur plus de 970 000 km2 et contient d’importants reliefs karstiques, à savoir des systèmes de drainage souterrains par la dissolution graduelle de la roche. De la même façon, le parc de Mammoth Cave est le plus grand système de grottes découvert à ce jour, et renferme une vaste diversité de flore et de faune.


 

Des arbres et des buissons en bordure d’un lac, avec vue sur des montagnes ; une table de petit déjeuner et des chaises devant une petite maison donnant sur une forêt et un lac (© Spring Images, © Andreas von Einsiedel/Alamy)
À gauche : le lac Roosevelt dans l’État de Washington. À droite : une hacienda avec vue sur le mont Spioenkop, au Kwazulu Natal, en Afrique du Sud. (© Spring Images, © Andreas von Einsiedel/Alamy)

La zone de loisirs Roosevelt National Recreation Area, dans l’État de Washington, est jumelée avec la réserve naturelle du Spioenkop, une zone protégée du KwaZulu-Natal, en Afrique du Sud. Cette réserve couvre 44 km2 et renferme une vaste gamme d’écohabitats ; le lac Roosevelt, lui, est relié au barrage hydroélectrique historique de Grand Coulee.

 

*en anglais