Les États-Unis accompagnent les pays en développement sur la voie de l’autosuffisance

Cinq hommes en train de travailler dans un champ (USAID/Micah Clemens)
Lorsque les Ivoiriens qui avaient fui leur pays en raison des violences sont retournés chez eux, l’USAID les a aidés à restaurer leurs champs. (USAID/Micah Clemens)

Les États-Unis sont le donateur le plus généreux au monde en matière d’aide extérieure. Selon les chiffres publiés par l’Organisation de coopération et de développement économiques, leur contribution s’est élevée à 34,6 milliards de dollars en 2019.

L’aide extérieure est allouée aux pays en développement à l’appui de la préparation aux situations d’urgence, des secours en cas de catastrophe, du développement économique et de la réduction de la pauvreté. Plus d’une vingtaine d’agences du gouvernement américain gèrent de tels programmes, l’Agence américaine pour le développement international (USAID) jouant un rôle prédominant.

Par le biais de partenariats, l’USAID aide les gens à acquérir les compétences et les capacités dont ils ont besoin pour devenir de plus en plus autonomes. Cette approche « donne une grande importance à un développement reposant sur le commerce libre et ouvert afin de construire des économies de marché résilientes où la souveraineté des États ainsi que la dignité et les droits des individus sont respectés », déclare Kaush Arha, expert de l’USAID en engagement stratégique.

« Cela permet de soutenir les efforts des nations partenaires visant à renforcer la gouvernance, les institutions, les règles et les structures en tant que membres respectés de la communauté internationale et de l’économie mondiale », ajoute-t-il.

L’aide extérieure américaine contraste avec la « diplomatie du piège de la dette » menée par certains gouvernements. Ces gouvernements offrent des prêts à des conditions si coûteuses que les pays débiteurs ont du mal à les rembourser. Cela piège les collectivités et les pays dans un cycle d’endettement qui peut les rendre vulnérables à des pressions excessives. En outre, les gouvernements qui accordent de tels prêts importent généralement leur main-d’œuvre, ce qui prive les ouvriers des pays bénéficiaires de possibilités d’emploi.

Travailler avec les collectivités locales

Deux hommes à côté de palettes de cartons étiquetés « USAID » (U.S. Embassy India/Gaurav Dhawan)
L’USAID livre une centaine de respirateurs à l’Inde. (U.S. Embassy India/Gaurav Dhawan)

Les programmes de l’USAID soutiennent la sécurité alimentaire et la santé mondiale, deux objectifs particulièrement importants à l’heure de la pandémie de COVID-19.

En plus des 20 milliards de dollars destinés à aider des dizaines de pays à combattre le nouveau coronavirus, les États-Unis ont récemment établi quatre nouveaux partenariats dans le cadre de la campagne de sécurité alimentaire Feed the Future.

L’administratrice adjointe de l’USAID Bonnie Glick a annoncé ces partenariats le 17 septembre. Elle a souligné l’importance des innovations agricoles pour lutter contre la famine. Ces partenariats « rappellent à tous ce que l’Amérique soutient, à savoir la prospérité économique, de longues vies en bonne santé et la dignité humaine », a-t-elle affirmé.