De plus en plus de visiteurs étrangers mettent le cap sur l’Amérique. Et une fois sur place, ils n’hésitent pas à mettre la main à la poche, rapporte le National Travel and Tourism Office (NTTO), l’office du tourisme américain, qui fait partie du département du Commerce des États-Unis.

En 2017, année de référence la plus récente, environ 76,9 millions de personnes se sont rendues aux États-Unis. Les hausses les plus fortes concernent les voyageurs provenant de Corée du Sud, du Brésil, d’Argentine et d’Irlande.

Diagramme circulaire indiquant les principaux pays d’origine des voyageurs aux États-Unis (Département d’État/L. Rawls)
(Département d’État/L. Rawls)

Autre fait notable : les sommes dépensées par ces voyageurs ont atteint 251,4 milliards de dollars en 2017, soit une hausse de 2 % par rapport à l’année précédente.

L’augmentation est due en partie à des dépenses professionnelles, explique Lorri Crowley, chargée de communication au NTTO. « En 2017, les visiteurs étrangers ont déboursé près de 39,7 milliards de dollars [en biens et services] liés à des voyages d’affaires, ce qui représente près de 16 % de toutes les dépenses effectuées par les visiteurs étrangers aux États-Unis », ajoute-t-elle.

Et ces chiffres ne devraient faire qu’augmenter, selon les spécialistes du secteur. Les données du NTTO de 2018 indiquent déjà une hausse du nombre de visiteurs au premier trimestre. De même, l’U.S. Travel Association prévoit une hausse de 5,7 % pour 2018 et elle mise sur la poursuite de cette croissance en 2019 et au-delà.

Un article rédigé par la pigiste Lane Mikula.