Les États-Unis approuvent 400 millions de dollars de financement pour le réseau routier argentin

Des gens posant en photo, avec des montagnes en arrière-plan (© Gustavo Garello/AP Images)
De hauts représentants des États-Unis et de l’Argentine à Purmamarca, en Argentine (© Gustavo Garello/AP Images)

Les États-Unis ont annoncé 400 millions de dollars de financement pour la modernisation et le prolongement d’une importante autoroute à péage en Argentine.

Cette route « est un projet important, et nous sommes heureux de le voir avancer », a déclaré le secrétaire d’État adjoint John Sullivan, qui se trouvait dans la région en compagnie d’une équipe américaine lorsque le financement a été annoncé.

Ce financement provient de l’U.S. Overseas Private Investment Corporation (OPIC), l’organisme du gouvernement des États-Unis qui accorde des financements aux entreprises. Au cours des mois prochains, les fonctions de l’OPIC et celles de la Development Credit Authority, qui fait partie de l’USAID, seront regroupées en une seule entité : l’U.S. International Development Finance Corporation.

Le financement américain servira à moderniser et à prolonger l’autoroute payante du Corredor C, longue de 876 kilomètres, qui relie plusieurs provinces du pays entre elles et à la frontière chilienne.

Sur les 3,9 milliards de dollars d’échanges commerciaux entre les deux pays, 80 % transitent par le Corredor C. Les exportations argentines sont acheminées vers les marchés internationaux à partir de ports chiliens. Les rénovations devraient réduire jusqu’à 92 % des coûts liés au transport routier, et diminuer les temps de trajet.

Le directeur par intérim de l’OPIC, David Bohigian, a annoncé le financement le 5 septembre, lors de la visite officielle dans la région. L’équipe de hauts représentants américains, avec à sa tête Ivanka Trump, conseillère du président, s’était rendue sur place pour promouvoir l’initiative W-GDP de la Maison Blanche, qui vise à favoriser l’autonomisation économique accrue. M. Sullivan et l’administrateur de l’USAID, Mark Green, étaient également présents.

Le projet du Corredor C entre dans le cadre de l’initiative « Growth in the Americas » (Croissance aux Amériques) du gouvernement américain, qui vise à donner un coup de pouce aux investissements dans le secteur de l’énergie et des infrastructures en Amérique latine et dans les Caraïbes tout en resserrant les liens commerciaux entre les États-Unis et la région.

La société Vial Andes 7 S.A.U. a été sélectionnée comme soumissionnaire du contrat. Le projet s’aligne sur les objectifs du gouvernement argentin en matière de partenariats public-privé et d’investissement dans les infrastructures.

« La sécurité des autoroutes et des réseaux routiers qui soutiennent le commerce est essentielle à la création d’une économie plus saine pour le peuple argentin », a souligné M. Bohigian lors de sa visite en Argentine. « Le financement de l’OPIC soutiendra la remise en état de cette route principale, ce qui permettra d’accroître les opportunités en matière de commerce tout en réduisant le nombre d’accidents et de décès. »