Les États-Unis combattent le coronavirus dans le monde entier [actualisations à suivre]

Un homme en uniforme assistant au déchargement d'un avion militaire (U.S. Air Force/Senior Airman Kristof J. Rixmann)
Des soldats de l’armée de l'air des États-Unis aident des soldats de l’armée de l’air italienne à transporter des fournitures médicales en Italie, à Rome, le 13 mai. (U.S. Air Force/Senior Airman Kristof J. Rixmann)

Voici des photos, des tweets et des articles qui illustrent l’engagement des États-Unis dans la lutte contre le COVID-19 à travers le monde. Cet article sera mis à jour régulièrement.

3juin

2 juin

1er juin

29 mai

28 mai

Il y a maintenant 30 associations de COVIDsitters dans 21 États des États-Unis ainsi que d’autres au Canada, au Royaume-Uni et au Soudan. Les bénévoles aident le personnel soignant en ligne de front.

Une femme portant un masque de protection avec un paquet à la main prenant un selfie avec un jeune homme, les pouces levés (© COVIDsitters)
Daniel Eleyahouzadeh (à droite), un COVIDsitter new-yorkais, a fait quelques courses pour la docteure Neelam Khan après six vacations d’affilée de prise en charge de patients atteints du coronavirus. Il lui a également apporté une combinaison de protection pour le médecin qui prendra sa relève. (© COVIDsitters)

27 mai

Les États-Unis continuent d’être le pays le plus généreux en réponse à la crise de la COVID-19. Ils ont consacré plus de 10 milliards de dollars pour lutter contre la pandémie au niveau mondial. « Aucun pays ne peut rivaliser avec ce que les États-Unis ont fait pour lutter contre ce terrible virus, tant s’en faut », a déclaré Michael Pompeo, le 20 mai.

Diagramme à barres comparant la contribution à l’aide à la lutte contre la COVID-19 de la Chine, 2 milliards de dollars, et celle des États-Unis, 10,2 milliards de dollars (Département d’État)
(Département d’État)

Une vidéo à voir pour découvrir comment les États-Unis collaborent avec la communauté internationale pour trouver de nouveaux traitements, partager les fruits de leurs recherches et créer des partenariats pour venir à bout du COVID-19. Des entreprises du secteur privé, des universités et des agences gouvernementales des États-Unis s’associent à leurs alliés pour lutter ensemble contre le coronavirus.

26 mai

La publication par les États-Unis de milliers d’études sur les coronavirus permet aux scientifiques du monde entier d’utiliser l’intelligence artificielle pour avancer plus vite dans leurs travaux de recherche d’un traitement curatif contre la COVID-19.

22 mai

21 mai

20 mai

Toutes les grandes religions aux États-Unis participent à la lutte contre la COVID-19, dans le pays et à l’étranger. Certaines associations religieuses montent des hôpitaux de fortune aux États-Unis et acheminent des repas par camion dans tout le pays. D’autres soutiennent les petites entreprises dans le monde entier.

Des personnes debout entre des tentes (© Mary Altaffer/AP Images)
Du personnel médical s’occupe de patients atteints de la COVID-19 dans un hôpital de campagne installé à Central Park, à New York. Photo prise le 1er avril. (© Mary Altaffer/AP Images)

19 mai

Des dizaines d’universités américaines œuvrent à la mise au point d’un vaccin contre la COVID-19 tandis que d’autres fournissent du matériel et des compétences pour venir en aide aux collectivités locales.

Une femme et un homme portant un équipement de protection individuelle dans un laboratoire (© Carlos Osorio/AP Images)
Lucia Luna-Wong (à gauche) et Michael Moentmann, étudiants à la faculté de médecine de l’université Wayne State, font du volontariat le 24 avril, à Détroit, dans un centre de dépistage de la COVID-19 qui teste les policiers, les pompiers, les chauffeurs de bus et autres personnels essentiels. (© Carlos Osorio/AP Images)

18 mai

Des scientifiques américains se joignent à leurs collègues du monde entier pour trouver des solutions qui mettront fin à la pandémie de COVID-19. Cette collaboration s’étend des essais visant à adapter un vaccin contre la rougeole à des études permettant de mieux comprendre la manière dont les anticorps produits par le système immunitaire s’attaquent au coronavirus.

Une personne portant un équipement de protection individuelle penchée sur un microscope (© Mongkolchon Akesin/Shutterstock)
Des chercheurs américains collaborent avec des scientifiques d’Autriche, de France, de Hong Kong, d’Israël et d’ailleurs dans la course pour mettre fin à la COVID-19. (© Mongkolchon Akesin/Shutterstock)

15 mai

Des escrocs à travers le monde tentent de profiter de la peur du coronavirus pour vendre de prétendus prophylactiques et remèdes. Ils volent leurs victimes et diffusent des informations erronées. Le département de la Justice des États-Unis s’efforce de mettre fin à ce genre de fraudes.

Illustration d’un marteau de juge posé devant un ordinateur portable ouvert, et une publicité pour un vaccin affichée sur l’écran de l’ordinateur (Département d’État)
(Département d’État)

Des chercheurs de l’Institut de biocomplexité de l’Université de Virginie (UVA) ont obtenu une subvention de 10 millions de dollars du gouvernement américain pour  cartographier les cas de coronavirus et anticiper la manière dont les collectivités seront affectées. Les informaticiens et les épidémiologistes de l’Institut dirigeront des équipes de plusieurs autres institutions et procéderont à l’analyse des mégadonnées qui auront été collectées. Cela leur permettra de visualiser la manière dont les comportements humains affectent la propagation de la maladie.

Un homme devant un tableau blanc effaçable, un feutre à la main (© Dan Addison/UVA)
Madhav Marathe, informaticien, dirige une équipe à l’Institut de biocomplexité de l’Université de Virginie. (UVA) (© Dan Addison/UVA)

14 mai

Selon la tradition, les musulmans se montrent généreux pendant le ramadan. Pour les musulmans américains, l’épidémie de COVID-19 ne change pas la tradition.

Des personnes portant des masques et des gants en train d’apporter des cartons vers des voitures (© Paul Hennessy/NurPhoto/Getty Images)
Des bénévoles de l’Islamic Society of Central Florida distribuent de la nourriture à Orlando, le 9 avril. (© Paul Hennessy/NurPhoto/Getty Images)

13 mai

Les États-Unis mènent la lutte contre les maladies dans le monde entier. Cette vidéo montre comment le leadership américain dans la lutte contre le VIH, le Zika, l’Ebola et d’autres maladies a préparé la communauté internationale à mieux faire face à la pandémie du COVID-19.

Une femme en blouse médicale (© AP Images)
Aux États-Unis, la recherche d’un vaccin et de traitements contre le COVID-19 continue 24 heures sur 24. (© AP Images)

Des érudits du monde entier qui ont participé au programme Fulbright du département d’État mettent à profit leur savoir-faire pour aider leurs collectivités pendant la pandémie du COVID-19.

Un homme tenant un écran facial (Photo offerte par Elvis Rivera)
Elvis Rivera, deux fois boursier Fulbright, tient l’une des visières de protection qu’il a fabriquée pour les travailleurs de la santé de sa région. (Photo offerte par Elvis Rivera)

12 mai

Des entreprises américaines, grandes ou petites, adaptent rapidement leurs chaînes de production pour répondre à la demande de produits nécessaires à la lutte contre le coronavirus. Regardez cette vidéo pour en savoir plus sur la manière dont les travailleurs américains aident le personnel médical et leurs concitoyens à se protéger du COVID-19.

Un groupe de personnes en blouse médicale et portant un masque de protection (© AP Images)
Les équipes médicales bénéficient des nombreuses entreprises américaines qui ont joint la lutte contre le COVID-19. (© AP Images)

Une entreprise américaine basée en Californie utilise des drones pour transporter des tests de dépistage du COVID-19 entre les zones rurales du Ghana et deux principales villes du pays. Zipline International est un exemple parmi de nombreuses entreprises privées américaines qui se portent volontaires dans la lutte contre la crise du coronavirus dans le monde entier.

10 mai

9 mai

8 mai

Le gouvernement des États-Unis octroie des millions de dollars à des pays d’Amérique centrale et du Sud, ainsi que de la formation et des fournitures, pour les aider à atténuer la propagation du COVID-19 dans la région. L’aide américaine à l’hémisphère occidental face à la pandémie se chiffre à ce jour à plus de 73 millions de dollars au total.

Un homme portant un masque, debout devant trois lits d’hôpital (Photo par ORLANDO SIERRA/AFP via Getty Images)
Un garde dans l’hôpital de campagne aménagé dans l’Université nationale autonome du Honduras (UNAH), le 16 avril 2020. (Photo par ORLANDO SIERRA/AFP via Getty Images)

7 mai

Quand les Américains recherchent des données sur le COVID-19, le système de santé publique des États-Unis les leur fournit. Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) collectent des données, surveillent l’évolution des maladies et donnent des directives de sécurité pour prévenir les infections. Leurs experts travaillent également en collaboration avec leurs collègues à l’étranger pour suivre les nouveaux cas.

Une microbiologiste, dans un laboratoire, avec un tube dans la main (© David Goldman/AP Images)
Molly Freeman, microbiologiste, extrait des bactéries d’un tube dans un laboratoire des CDC à Atlanta spécialisé dans les infections d’origine alimentaire. (© David Goldman/AP Images)

6 mai

Les États-Unis fournissent près de 40 millions de dollars aux nations des îles du Pacifique pour les aider à prévenir et à contrôler le COVID-19. Au cours des 20 dernières années, les États-Unis ont investi plus de 5 milliards de dollars dans l’aide aux îles du Pacifique, dont plus de 620 millions pour la santé ces dix dernières années.

Une femme souriante tenant un nourrisson (© Laszlo Mates/Shutterstock)
Les États-Unis aident les îles du Pacifique à faire face au COVID-19, notamment en soutenant les centres de soins, comme celui-ci à Vanuatu. Photo prise en mai 2019. (© Laszlo Mates/Shutterstock)

5 mai

4 mai

Les États-Unis ont fait don de plus de 100 millions de dollars pour aider des pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord à lutter contre le COVID-19, dont la Syrie, l’Irak, la Jordanie, la Libye et le Maroc ainsi que la Cisjordanie.

Ces fonds permettront d’intensifier la détection et la prévention de la maladie, de renforcer les capacités des laboratoires et de donner des soins aux patients. En outre, les États-Unis collaborent avec des groupes humanitaires pour renforcer des programmes d’assainissement d’eau et d’hygiène.

Des caisses dans une camionnette avec les portières arrière ouvertes, et une ambulance sur le côté (DVIDS/Photo offerte)
Des véhicules déchargent des fournitures médicales dans le nord-est de la Syrie, le 27 mars, dans le cadre des efforts déployés par les États-Unis et la coalition pour prévenir et traiter le COVID-19 dans les prisons et les hôpitaux de ce pays déchiré par la guerre. (DVIDS/Photo offerte)

1er mai

Les États-Unis sont un partenaire de premier plan pour les pays membres de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) quand il s’agit d’investir dans la recherche médicale, la lutte contre les maladies et la formation des professionnels de la santé.

Un travailleur de la santé prélevant un échantillon de sang (© Tatan Syuflana/AP Images)
Un travailleur de la santé prélève un échantillon de sang pour un test de dépistage rapide du coronavirus en Indonésie, le 21 avril. L’Indonésie est l’un des États membres de l’ASEAN qui collabore avec les États-Unis dans la riposte au coronavirus. (© Tatan Syuflana/AP Images)

30 avril

Diana Berrent a été l’une des premières personnes à Port Washington (État de New York) à être testée positive au COVID-19. L’espoir de s’en sortir, et de pouvoir peut-être un jour sauver d’autres patients du COVID-19 grâce aux anticorps qu’elle développerait, a inspiré cette photographe à lancer Survivor Corps. Leurs dons permettront aux chercheurs d’avoir une meilleure compréhension de la maladie et pourraient mener, à terme, à des traitements plus efficaces.

Un selfie d'une femme devant le Centre de transfusion de New York (© Diana Berrent)
(© Diana Berrent)

Le département d’État fait sa part pour maintenir la sécurité de l’Amérique et aussi le fonctionnement des chaînes d’approvisionnement grâce à la communication ouverte.

29 avril

28 avril

27 avril

La pandémie de coronavirus pousse les gens du monde entier à s’entraider. Parmi les bénévoles qui aident leurs prochains figurent d’anciens participants à des programmes du département d’État américain, qui leur ont permis de développer leurs compétences et leur leadership.

Une femme dans un laboratoire en train de prendre des notes tout en parlant à un homme (© Thomas Angus)
Jessica Wade, physicienne, est une ancienne participante au programme IVLP. Elle se porte volontaire auprès du National Health Service à Londres pour livrer des médicaments et de la nourriture aux personnes vulnérables au COVID-19. (© Thomas Angus)

24 avril

23 avril

Les États-Unis sont le plus grand donateur au monde en matière de santé publique mondiale. Tous les ans, ils affectent des milliards de dollars à la lutte contre des maladies telles que le VIH/sida, le virus Ebola, le paludisme et, maintenant, le COVID-19. Cet engagement en faveur de la santé publique mondiale reste inébranlable alors qu’ils enquêtent sur le comportement de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), laquelle n’a pas fourni d’informations précises et en temps utile sur l’épidémie de coronavirus à Wuhan, en Chine.

Texte indiquant que les États-Unis ont alloué plus de 775 millions de dollars pour aider des pays à travers le monde à lutter contre le COVID-19 (Département d'État)La course au vaccin contre le COVID-19 est lancée. Découvrez comment les chercheurs américains participent à la recherche ainsi que leur contribution à la lutte d’autres maladies graves.

Une main avec un gant tenant un tube à essai portant une étiquette (© Andrew Caballero-Reynolds/AFP/Getty Images)
Le tube ci-dessus contient un vaccin potentiel contre le COVID-19, mis au point par la société Novavax, située à Rockville (Maryland). Photo du 20 mars 2020. (© Andrew Caballero-Reynolds/AFP/Getty Images)

Le département de la Défense des États-Unis a fourni 1,1 million de dollars en matériel de laboratoire et de diagnostic à des dizaines de pays partenaires en Afrique, en Asie, en Europe et en Amérique du Sud. Le gouvernement américain participe depuis longtemps à la lutte contre les maladies contagieuses dans le monde entier.

Une femme portant des gants roses et une blouse de protection violette en train de mettre des bouteilles dans une machine (U.S. Marine Corps/Staff Sergeant Michael Walters)
Misook Choe, qui travaille dans la section des maladies infectieuses émergentes au Walter Reed Army Institute, effectue un test dans le cadre de la recherche sur le COVID-19. (U.S. Marine Corps/Staff Sergeant Michael Walters)

Les États-Unis continuent d’œuvrer étroitement avec leurs partenaires démocratiques en Asie de l’Est pour endiguer le nouveau coronavirus.

Des personnes portant des masques debout derrière une table recouverte de boîtes (© Sam Yeh/AFP/Getty Images)
Le ministre taïwanais des Affaires étrangères, Joseph Wu (au centre), signale sa solidarité lors d’une cérémonie, le 15 avril, au cours de laquelle Taïwan a fait don d’une centaine de thermomètres à infrarouge à ses alliés diplomatiques. (© Sam Yeh/AFP/Getty Images)

22 avril

Les États-Unis aident les pays européens à lutter contre le COVID-19, en s’appuyant sur des partenariats de longue date en vue d’améliorer la prévention et la détection des maladies sur l’ensemble du continent.

Des personnes en combinaison de protection près d’un camion de pompiers (DTRA))
Des agents géorgiens qui ont reçu de l’équipement et ont été formés (ci-dessus) par l’U.S. Defense Threat Reduction Agency luttent contre la propagation du COVID-19 en Géorgie. (DTRA)

21 avril

Voici quelques exemples de l’esprit d’entraide dont font preuve les Américains face à la pandémie de COVID-19.

Des personnes en train d’empaqueter des aliments amoncelés autour d’elles (© John Minchillo/AP Images)
Des bénévoles au centre Hope Community Services de New Rochelle, dans l’État de New York, mettent des produits d’épicerie dans des sacs, le 13 mars. Ces provisions seront distribuées gratuitement aux personnes âgées. (© John Minchillo/AP Images)

20 avril

19 avril

17 avril

Les États-Unis et leurs alliés de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord aident les États membres et des pays partenaires à combattre le COVID-19 sur deux continents.

Une conférence avec des personnes participant à distance et apparaissant sur deux grands écrans au mur (OTAN)
Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, préside une session en visioconférence du Conseil des ministres de la Défense de l’Atlantique Nord. (OTAN)

16 avril

Les États-Unis fournissent des millions de dollars, de la formation et du matériel à l’Afrique pour aider le continent à combattre le COVID-19.

Illustration montrant les contours de l’Afrique et deux mains tendues qui se rejoignent presque au milieu du continent (© Adiyatma/Shutterstock)

15 avril

14 avril

13 avril

Les États-Unis s’engagent à allouer 225 millions de dollars supplémentaires au titre de la lutte mondiale contre le COVID-19, une preuve de plus de leur détermination à enrayer la pandémie.

Infographie signalant que les États-Unis ont alloué plus d’un milliard de dollars à la lutte contre le COVID-19 et Ebola (Département d’État)
(Département d’État)

 

11 avril

10 avril

Les scientifiques américains se rapprochent du jour où ils auront développé un vaccin qui protégera le monde du COVID-19.

Une femme en blouse de laboratoire, tenant une pipette au-dessus de boîtes de Pétri (Photo by David L. Ryan/The Boston Globe via Getty Images)
Une scientifique dans un laboratoire à la société Moderna, à Cambridge, dans le Massachusetts. (Photo by David L. Ryan/The Boston Globe via Getty Images)

9 avril

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, les États-Unis ont alloué plus de 18 millions de dollars en aide d’urgence pour la santé et les besoins humanitaires aux pays de l’Association des pays du Sud-Est (ASEAN).

Dessin de mains qui touchent le drapeau de l'ASEAN et le dessin du coronavirus barré (Département d’État)
(Département d’État)

8 avril

7 avril

Les organisations caritatives américaines donnent des millions de dollars pour enrayer la propagation du nouveau coronavirus. Leurs dons servent à financer la recherche de nouvelles thérapies ainsi qu’à épauler les villes des États-Unis et à l’étranger en matière de dépistage et de traitement de la maladie.

Lorsque l’épidémie COVID-19 battait son plein en Chine au début de l’année, des entreprises américaines n’ont pas hésité à apporter leur concours pour soulager la population et freiner la propagation de la maladie.

Des avions avec le logo de FedEx les uns à côté des autres (© Greg Campbell/AP Images)
FedEx affirme que son expertise et son réseau couvrant plus de 200 villes chinoises lui permettent d’acheminer rapidement des dons et des fournitures. (© Greg Campbell/AP Images)

6 avril

4 avril

3 avril

Beaucoup de grandes entreprises américaines offrent de l’argent, du matériel et du savoir-faire en réponse à la crise du COVID-19, tant aux États-Unis qu’à l’étranger.

Une personne portant un masque et une visière de protection regardant un petit tube qu’elle tient dans la main (Photo de Sven Hoppe/picture alliance via Getty Images)
Des entreprises mettent la main à la poche pour soutenir les scientifiques qui luttent contre le COVID-19. (Photo de Sven Hoppe/picture alliance via Getty Images)

2 avril


Des fabricants de toutes sortes de produits, du matériel sportif au whiskey en passant par les bâches de protection pour bateau, ont transformé leurs usines afin de confectionner des masques, des écrans faciaux et du gel hydroalcoolique. Des produits indispensables si on veut ralentir la propagation de la maladie.

Une femme debout devant unbateau dans une usine, portant un masque et un écran sur le visage (© RickBowmer/AP Images)
Romy Humphries, portant un masque et un écran sur le visage, le 26 mars, dans un local de SugarHouse Industries, une entreprise qui fabrique d’habitude des bâches de protection pour les bateaux et des auvents à Midvale, dans l’Utah. (© Rick Bowmer/AP Images)

1 avril

Deux navires-hôpitaux de l’US NAVY, qui sont bien connus des nombreuses personnes auxquelles ils sont venus en aide dans d’autres pays, prennent maintenant en charge des civils dans les ports de Los Angeles et de New York où ils ont jeté l’ancre. Leur intervention s’inscrit dans le cadre de « l’approche globale » du gouvernement américain face à l’épidémie de coronavirus.

Un navire à quai dans un port, au lever du soleil (© APU GOMES/AFP/Getty Images)
L’USNS Mercy, au quai de Los Angeles, en Californie, contient tout le matériel nécessaire à 1 200 professionnels de la santé. (© APU GOMES/AFP/Getty Images)

31 mars

Des soldats américains et italiens lors d’une cérémonie tenue en l’honneur des personnes tuées par le coronavirus (U.S. Army Garrison Italy/Maria Cavins)
Des soldats américains et italiens rendent hommage à ceux qui ont succombé au coronavirus, lors d’une cérémonie tenue le 31 mars à Vicence, en Italie. (U.S. Army Garrison Italy/Maria Cavins)

Comment l’aide financière des États-Unis renforcent la réponse des pays face au coronavirus.

Infographie sur l'aide américaine avec pour texte : 274 millions USD : Aide d’urgence des États-Unis à l’étranger pour la santé, les secours en cas de catastrophe et les besoins humanitaires face au COVID-19

30 mars

27 mars


Le secteur privé américain se mobilise contre le COVID-19 et les États-Unis mettent leurs supercalculateurs, les plus puissants de la planète, à la disposition des scientifiques du monde entier pour les aider à combattre le nouveau coronavirus 2019.

Montage photo avec, à gauche, un homme penché au-dessus d’une table couverte de flacons de désinfectant pour les mains (© Litchfield Distillery), et à droite, des serveurs informatiques dans une grande salle (Oak Ridge National Laboratory/Carlos Jones).
À gauche, David Baker, le copropriétaire de la distillerie Litchfield, remplit des flacons de désinfectant pour les mains. (© Litchfield Distillery) ; À droite, le laboratoire national d’Oak Ridge du département américain de l’Énergie a dévoilé son superordinateur scientifique le plus puissant et le plus intelligent du monde, baptisé Summit, le 8 juin 2018. (Oak Ridge National Laboratory/Carlos Jones)

26 mars

Un chercheur américain et un chercheur français, qui se sont rencontrés par le biais du programme d’échange international J. William Fulbright, font partie des scientifiques du monde entier qui tentent d’identifier des médicaments déjà sur le marché utilisables contre le COVID-19.

Photo de gauche : Trois hommes en blouse de laboratoire. Photo de droite : Un homme en blouse de laboratoire (Photo offerte)
À gauche : Marco Vignuzzi (au centre) ; Ferdinand Roesch, post-doctorant (portant des lunettes) ; et Thomas Vallet, technicien en recherche. À droite : Benjamin tenOever (Photos offertes)

24 mars

23 mars

La soldate de l’US Air Force Melinda J. Roth charge du matériel médical à destination de l’Italie à bord d’un avion, à la base aérienne de Ramstein, en Allemagne, le 20 mars. (Video : U.S. Air Force/Master Sergeant Roidan Carlson)

20 mars

19 mars

À lire également : Les chercheurs américains sont au premier plan dans la course à la création de nouveaux vaccins et traitements contre le COVID-19. Une nouvelle loi adoptée aux États-Unis alloue plus de 8 milliards de dollars à la lutte contre le coronavirus.

17 mars

12 mars

10 mars

Les États-Unis se sont engagés, en février, à consacrer jusqu’à 100 millions de dollars pour combattre le nouveau coronavirus à l’étranger.

Infographie avec la phrase « Les États-Unis s’engagent à consacrer jusqu'à 100 millions de dollars à la lutte contre le coronavirus » (Département d’État)
(Département d’État)

7 février

Les CDC ont envoyé des centaines de kits de diagnostic du coronavirus dans le monde entier et ils prévoient d’en envoyer des milliers d’autres.

Des agents de santé en tenue de protection prenant des notes dans un couloir (© Feature China/Barcroft Media/ Getty Images)
Le 4 février, des agents des CDC à Wuhan, en Chine, examinent les informations recueillies auprès de personnes qui pourraient avoir contracté le nouveau coronavirus 2019. (© Feature China/Barcroft Media/ Getty Images)

6 février

Des organisations américaines envoient des fournitures médicales en Chine afin d’endiguer l’épidémie de coronavirus.

Chargement prêt à être embarqué, un avion en arrière-plan. (© UPS)
Des entreprises privées et des organisations américaines fournissent à la Chine du matériel de protection contre le nouveau coronavirus. (© UPS)