Un homme assis à une table à côté d’une petite fille écrivant dans un cahier (© Omar Akour/AP Images)
Le président Biden s’est engagé à accroître l’admission des réfugiés. Ici, un réfugié syrien en Jordanie aide sa fille à faire ses devoirs à Amman. (© Omar Akour/AP Images)

Le président Biden veut faire en sorte que les États-Unis restent un asile sûr pour les réfugiés et que les demandeurs de visa d’immigration soient traités avec dignité et respect.

Dans un décret exécutif du 4 février*, M. Biden a pris des mesures visant à renforcer l’U.S. Refugee Admissions Program (USRAP)*, un programme collaboratif entre le gouvernement fédéral et différentes associations de proximité qui illustre la valeur fondamentale américaine d’accueil aux persécutés.

« La tradition pérenne des États-Unis en tant que leader de la réinstallation des réfugiés fait briller un flambeau d’espoir pour les personnes persécutées à travers le monde », déclare M. Biden dans le décret exécutif.

Le président Biden appelle à l’élargissement des admissions de réfugiés afin de répondre aux besoins dans le monde, et met en relief les importantes contributions de ces derniers à la société américaine. Le décret exécutif vise également à réduire les délais de traitement des demandes à l’USRAP et à d’autres programmes humanitaires qui amènent des personnes vulnérables aux États-Unis, notant que les retards engendrent des problèmes humanitaires et vont à l’encontre des intérêts nationaux du pays.

Une personne tenant une grande feuille sur laquelle sont tracés les mots « Welcome Home » (Bienvenue chez vous) et un drapeau américain (© Scott Olson/Getty Images)
Un partisan de l’accueil aux réfugiés attend l’arrivée de réfugiés syriens en provenance d’Istanbul à l’aéroport d’O’Hare, à Chicago, en février 2017. (© Scott Olson/Getty Images)

L’accès aux programmes humanitaires américains est laissé à leur discrétion, mais le décret exécutif note que le traitement de tous les demandeurs doit être fait dans la dignité et le respect.

Le décret appelle tous les programmes américains chargés des réfugiés et les programmes d’aide à :

  • améliorer l’accès au programme en faveur des réfugiés à toutes les personnes qui courent le plus grand risque de persécution, y compris les femmes et les enfants, et ceux dans le même danger en raison de leur identité de genre ou leur orientation sexuelle ;
  • étudier tous les pouvoirs disponibles susceptibles d’offrir une protection humanitaire à ceux qui ne remplissent pas les conditions requises pour obtenir le statut de réfugiés au titre de l’USRAP ;
  • tirer parti de toutes possibilités de parrainage des réfugiés, dans les collectivités et parmi les particuliers, tout en continuant de collaborer avec les agences de réinstallation.

En outre, le président Biden a demandé à son conseiller de sécurité nationale d’étudier l’effet du changement climatique sur les migrations et de repérer des possibilités de protection et de réinstallation des personnes dans le besoin. Il lui a en outre demandé de soumettre des propositions sur la façon dont l’aide extérieure des États-Unis pourrait atténuer l’impact négatif du changement climatique.

Le 4 février, le secrétaire d’État Antony Blinken a déclaré que le décret signé par le président Biden transmettait un message très clair : les réfugiés sont les bienvenus aux États-Unis. La directive présidentielle stimulera l’innovation et tirera parti du savoir-faire technique pour mieux détecter la fraude et rationaliser les procédures et les prises de décision, a ajouté le chef de la diplomatie.

« Au cours des mois et des années à venir, nous rebâtirons et élargirons le programme d’admission des réfugiés des États-Unis et d’autres programmes humanitaires afin qu’ils reflètent nos valeurs en tant que nation. (…) Je partage la vision ambitieuse du président visant à restaurer ces éléments essentiels du leadership des États-Unis dans les affaires humanitaires au niveau mondial, à un moment où les personnes les plus vulnérables du monde ont le plus besoin de nous » a souligné M. Blinken.

 

*en anglais