Les États-Unis et le Japon s’associent pour une future mission vers la Lune

Lors d’une rencontre en mai à Washington, des représentants américains et japonais ont exprimé leur volonté d’une coopération scientifique entre leurs deux pays. Ils collaborent en matière d’exploration spatiale, de sciences de la Terre et de l’espace, et de recherches aéronautiques.

Un exemple, et non des moindres : la NASA prévoit de concevoir avec l’aide de l’Agence d’exploration aérospatiale japonaise (JAXA) une infrastructure capable d’accueillir des hommes sur la Lune et à ses environs.

La Directive 1 de la politique spatiale du président Trump charge l’Agence spatiale américaine de diriger un programme d’exploration de la Lune avec des partenaires commerciaux et internationaux.

Faisant fond sur un partenariat de plus de vingt ans dans le cadre du programme de la Station spatiale internationale, et en collaboration avec les agences spatiales canadienne, russe et européenne, la NASA et la JAXA élaborent le Gateway, un petit vaisseau spatial qui tournera en orbite autour de la Lune. Le Gateway sera une plateforme d’accueil pour les équipages en mission d’exploration sur la Lune et servira de support de préparation à de futures missions d’exploration de Mars.

La NASA prévoit d’envoyer les premières femmes et le prochain homme sur la surface lunaire d’ici 2024, et la JAXA collabore sur de potentielles missions robotiques qui permettraient de soutenir des activités humaines sur la Lune.

Au-delà de la Lune

Dans le cadre de la mission XRISM (X-Ray Imaging and Spectroscopy Mission), qui lancera un télescope spatial début 2021 pour étudier les rayons X émis par les étoiles, les quasars et les trous noirs, les rôles seront inversés : la JAXA dirige les opérations, et la NASA apporte des éléments clés.

Dans les prochains jours, lors de sa visite au Japon, le président Trump rencontrera le Premier ministre Shinzo Abe. Les deux hommes chercheront à étendre la coopération de leurs pays à d’autres domaines.

Deux hommes se serrant la main devant un mur avec le logo de la NASA (Aubrey Gemignani/NASA)
Hiroshi Yamakawa, directeur de la JAXA, à gauche, avec Jim Bridenstine, administrateur de la NASA, à Colorado Springs (Colorado), le 8 avril. (Aubrey Gemignani/NASA)