Les États-Unis misent sur les ordinateurs quantiques pour relever les défis mondiaux

Trois personnes vues de dos en train de regarder un ordinateur quantique (© Ross D. Franklin/AP Images)
Des visiteurs à un salon de la technologie à Las Vegas assistent à la présentation par IBM d’un ordinateur quantique, en janvier dernier. (© Ross D. Franklin/AP Images)

Les innovateurs américains mettent au point de nouveaux ordinateurs qui pourraient faciliter la résolution des problèmes mondiaux les plus pressants.

Envie de savoir si les récoltes de cette année seront suffisantes pour subvenir aux besoins alimentaires de la population ? Et comment faire si une compagnie aérienne doit rapidement modifier les trajets de ses avions pour contourner une violente tempête et éviter des retards ?

Les ordinateurs quantiques ont la capacité d’analyser et de calculer des données plus vite que les ordinateurs classiques et sont en passe de transformer toute sortes de domaines, de la science à l’aviation ou la finance.

En août 2020, le gouvernement américain a investi un milliard de dollars dans la recherche sur les technologies de pointe, notamment les ordinateurs quantiques et l’intelligence artificielle. Quelques entreprises américaines sont déjà en train de mettre au point ces ordinateurs ultra-perfectionnés.

IonQ, une start-up basée à College Park (Maryland), et Honeywell ont toutes deux récemment annoncé des progrès en matière de technologies des ordinateurs quantiques. Ces ordinateurs traitent les données à l’échelle des particules élémentaires*, comme les électrons et les photons. Ils fonctionnent encore plus rapidement que les superordinateurs modernes, rapporte l’Associated Press.

IonQ explique que ses technologies effectuent des calculs sophistiqués en pointant des lasers sur des atomes individuels. D’autres entreprises comme Google, IBM et Rigetti Computing mettent également au point des technologies quantiques. Microsoft et Intel investissent dans le secteur de l’éducation en devenant membres de programmes comme le National Q-12 Education Partnership* qui préparera les élèves à travailler avec des ordinateurs quantiques.

Selon les experts, cette technologie a encore besoin d’être perfectionnée.

Le 26 août, la Maison Blanche a annoncé un investissement de 625 millions de dollars* sur cinq ans dans cinq centres américains de recherche en sciences de l’information quantique. Le secteur privé et le monde universitaire américains ajoutent une contribution supplémentaire de 300 millions de dollars à ces centres.

« Il importe de noter que ces instituts sont une manifestation de l’approche unique du marché libre américain en matière de progrès technologique », déclarent Michael Kratsios, directeur des techniques informatiques à la Maison Blanche, et Chris Liddell, assistant du président et chef de cabinet adjoint chargé de la coordination des politiques à la Maison Blanche, dans un communiqué du 26 août. « Chaque institut rapproche le gouvernement fédéral, l’industrie et le monde universitaire, ce qui nous permet de tirer parti de toute la puissance et de l’expertise de l’écosystème de l’innovation aux États-Unis. »

 

*en anglais