Les États-Unis se joignent à 10 pays de l’Indopacifique pour un exercice anti-piraterie

Des soldats sur un bateau, portant des armes en plastique (U.S. Navy/Mass Communication Specialist 2nd Class Christopher A. Veloicaza)
Des militaires de Singapour, de Thaïlande, de Malaisie et d’Indonésie lors de l’exercice SEACAT 2019 (U.S. Navy/Mass Communication Specialist 2nd Class Christopher A. Veloicaza)

Plusieurs pays de la zone indopacifique se sont retrouvés en août pour le 18e SEACAT, un exercice naval de coopération et de formation en Asie du Sud-Est axé sur la lutte contre la piraterie et la contrebande.

La manœuvre réunit 14 navires et 400 militaires de 11 pays. Au moyen de scénarios réalistes, ils s’entraînent à pister, stopper, aborder et fouiller des navires en mer.

« Cette année, les nations partenaires étaient plus nombreuses que jamais à venir au SEACAT pour partager leurs problèmes et leurs meilleures pratiques », a indiqué le sous-amiral Joey Tynch. « Il n’y a pas de meilleur endroit pour renforcer nos aptitudes à détecter, partager et réagir qu’en travaillant ensemble en mer. »

Le Bangladesh, le Brunei, le Cambodge, les États-Unis, l’Indonésie, la Malaisie, les Philippines, Singapour, le Sri Lanka, la Thaïlande et le Vietnam étaient tous présents au SEACAT cette année.

Des soldats s’entraînant à porter un homme (U.S. Navy/Mass Communication Specialist 2nd Class Christopher A. Veloicaza)
Des militaires américains, thaïlandais et indonésiens lors du SEACART au quartier général de la garde côtière philippine à Manille. (U.S. Navy/Mass Communication Specialist 2nd Class Christopher A. Veloicaza)

Au-delà de la formation navale, des garde-côtes et d’unités de maintien de l’ordre, l’exercice offre aux forces de sécurité des pays de la zone indopacifique l’occasion de partager des idées et de travailler avec leurs voisins régionaux.

Les États-Unis ont pris « l’engagement durable de défendre une zone indopacifique libre et ouverte où toutes les nations, grandes et petites, ont leur souveraineté protégée », a déclaré l’ancien secrétaire à la Défense Patrick Shanahan, en juin. « Les États-Unis sont une nation du Pacifique. Nous sommes unis à nos voisins de l’Indopacifique par des liens indissolubles faits d’histoire, de culture, de commerce et de valeurs communes. »