Les filles qui font du sport réussissent (aussi) dans la vie

Les athlètes féminines aux Jeux olympiques et paralympiques d’hiver à Pyeongchang ne vont pas manquer d’époustoufler le public venu du monde entier avec leurs prouesses et leur esprit de compétition. Elles seront également un rappel de l’impact positif que le sport peut avoir sur les jeunes filles et les femmes.

« Le sport apprend aux enfants le travail en équipe, la détermination, la discipline et comment réussir quand on est sous pression », a déclaré la Première dame Melania Trump en novembre lors d’une rencontre avec des adolescentes en Corée du Sud destinée à promouvoir l’égalité des sexes dans le sport.

Une patineuse artistique réalisant une figure, avec des mots en apposition (© AP Images)

« Quand on veille à donner un accès égal aux filles et aux garçons dans le domaine des sports, on leur donne à coup sûr les mêmes chances de cultiver ces compétences très utiles », a déclaré Melania Trump. Sa visite était en soutien au programme GirlsPlay2 de l’ambassade des États-Unis à Séoul. (Suivez le hashtag #GirlsPlay2 sur Twitter pour en savoir plus sur ce programme.)

L’ancienne médaillée d’or olympique Janet Evans, une nageuse, affirme que le sport lui a appris la discipline « et lui a donné la confiance qu’elle peut accomplir tout ce qu’elle décide de faire ».

Une patineuse de vitesse en pleine action, avec des mots en apposition (© AP Images)

Selon un rapport de 2015*, les qualités que les femmes cultivent en faisant du sport contribuent à leur succès dans les affaires. Parmi les femmes cadres dans les entreprises figurant au classement Fortune 500, 80 % déclarent avoir participé à des sports de compétition à un moment de leur vie. (Et parmi celles qui occupent des postes de direction dans ces entreprises, 95 % ont participé à des sports de compétition, ce qui est frappant.)

« C’est impossible de ne pas considérer la valeur de la pratique d’un sport quand on parle de détermination et de réussite », déclare Sarah Hillyer, qui dirige le Centre pour les sports, la paix et la société à l’Université du Tennessee, à Knoxville.

Une snowboardeuse dans les airs, avec des mots en apposition (© Matthew Stockman/Getty Images)

Des études, comme celle de la Women’s Sports Foundation*, révèlent que la pratique d’un sport améliore la concentration des filles et les aide à mieux réfléchir.

« Les filles qui font du sport sont en meilleure santé, ont davantage confiance en elles, ont de meilleures notes à l’école et sont plus heureuses », affirme Sarah Hillyer. Ces résultats s’appliquent pour les filles à n’importe quel niveau, ajoute-t-elle.

Une skieuse dans les airs, avec des mots en apposition (© Matthew Stockman/Getty Images)

À cela viennent s’ajouter les effets bénéfiques du sport sur la santé : réduction des risques d’obésité, de diabète et de cancer du sein.

Mais elles n’ont pas forcément besoin de devenir des athlètes olympiques pour retirer tous les bienfaits du sport. Comme l’a observé Melania Trump lors de sa visite à Séoul, « certaines filles veulent devenir des athlètes olympiques, alors que beaucoup d’autres veulent simplement être actives et faire du sport parce qu’elles aiment ça ».

 

*en anglais