Les origines familiales de Biden lient la Pennsylvanie et l’Irlande

Un homme fait mousser une bouteille de champagne à côté d’un petit groupe de personnes et devant une fresque de Joe Biden (© Charles McQuillan/Getty Images)
Pour fêter la victoire de Joe Biden aux élections présidentielles, Joe Blewitt, un de ses cousins, sable le champagne avec des membres de sa famille devant une fresque du nouveau président à Ballina, dans le comté de Mayo, en Irlande, le 7 novembre 2020. (© Charles McQuillan/Getty Images)

Qu’est-ce que Scranton (Pennsylvanie), aux États-Unis, et Ballina (comté de Mayo), en Irlande ont en commun ? D’abord, ce sont les liens familiaux des ouvriers irlandais qui sont venus aux États-Unis pour fuir la Grande Famine qui a sévi au XIXe siècle.

À Scranton, « beaucoup de personnes habitent dans le même quartier que leurs grand-mères. (…) Beaucoup de gens sont restés et ont apporté leur contribution. Les deux villes sont bâties sur une histoire dont elles sont fières », affirme la maire de la petite ville de Pennsylvanie, Paige Gebhardt Cognetti.

Ballina, une ville de moins de 11 000 habitants, se situe à l’embouchure du fleuve Moy et se targue d’être la capitale irlandaise du saumon.

Et aujourd’hui, Scranton et Ballina ont un autre point commun : un lien avec un président américain.

Comme beaucoup d’habitants de Scranton, dont près d’un quart de la population est d’origine irlandaise, les ancêtres du président Biden ont quitté le comté de Mayo, poussés par la famine et le manque de débouchés. L’arrière-arrière-arrière-grand-père de Joe Biden, Edward Blewitt, et son fils, Patrick, s’installent à Scranton où ils travaillent comme géomètres.

Bien des années plus tard, la famille Biden traversera de nouveau une période difficile. Joe Biden est au CM1 quand son père emmène tout son petit monde à Wilmington (Delaware) pour trouver du travail. Le futur président passe le reste de son enfance dans le Delaware, l’État qui l’élira au Sénat à 30 ans, l’âge minimum stipulé dans la Constitution.

Les habitants de Scranton et de Ballina ont été heureux d’accueillir à nouveau Joe Biden. Le noyau familial de Joe Biden a quitté Scranton, mais sa famille élargie est restée sur place et Joe Biden lui a rendu visite maintes fois au fil des années. En 2016, le président Obama avait fait l’éloge de son vice-président et l’avait surnommé le « gamin fougueux de Scranton ».

Un panneau de rue portant le nom de Joe Biden accroché à un poteau en bois (© Ted Shaffrey/AP Images)
En hommage au nouveau président, la ville de Scranton a rebaptisé la rue qui passe devant la maison où a grandi Joe Biden (celle de droite). (© Ted Shaffrey/AP Images)

Alors candidat à la présidentielle, Joe Biden a passé une partie du jour des élections, en novembre 2020, en visite dans sa ville natale, fier de ses racines pennsylvaniennes, un État qui pèse beaucoup dans la balance électorale.

Et même s’il n’y avait aucun vote à glaner dans la ville irlandaise de Ballina, Joe Biden a également rendu visite à ses habitants, la dernière fois en 2016, alors qu’il était vice-président. Il a profité de ces visites pour rencontrer des cousins éloignés et des habitants de la ville qui l’ont aidé à faire des recherches sur son arbre généalogique.

Et en 2017, le comté de Mayo a nommé son hospice « Beau », en hommage au fils de Joe Biden, mort des suites d’un cancer en 2015.

Quand Joe Biden a remporté l’élection présidentielle américaine en novembre 2020, ses cousins ont rameuté leurs voisins irlandais sur la place principale de Ballina pour sabler le champagne, selon l’Irish Times. (À noter que Joe Biden n’est pas le premier président avec des racines à Ballina. L’ancienne présidente irlandaise Mary Robinson y est née.)

Une fierté partagée de chaque côté de l’Atlantique

Une femme tenant un drapeau américain devant un salon de coiffure avec la photo de Joe Biden et un drapeau américain dans la vitrine (© Peter Morrison/AP Images)
Catherine Hallahan, propriétaire d’un salon de coiffure, tient un drapeau américain à Ballina (Irlande) avant une célébration de la victoire présidentielle de Joe Biden, le 7 novembre 2020. (© Peter Morrison/AP Images

Depuis 30 ans, Scranton et Ballina sont villes jumelées*. La veille de l’investiture de Joe Biden en janvier, les conseils municipaux des deux villes se sont connectés en ligne via Zoom et ont discuté d’éventuelles visites post-pandémie.

Quelles que soient les convictions politiques de chacun, a déclaré la maire de Scranton, l’élection d’un gars du pays, ou de l’arrière-arrière-arrière-petit-fils d’un gars du pays, est un message puissant, en particulier pour les enfants.

« Ma fille saura que quelqu’un de sa ville natale peut devenir président, se réjouit-elle. On peut vraiment devenir qui on veut dans la vie. »

 

*en anglais