Les traditions de Pâques aux États-Unis

Le 4 avril, de nombreux chrétiens américains fêteront les Pâques – le jour le plus ancien et le plus important du calendrier chrétien.

La fête de Pâques commémore la résurrection de Jésus-Christ. Pour les chrétiens, Jésus s’est levé d’entre les morts trois jours après sa crucifixion, il y a quelque 2 000 ans.

Beaucoup de fidèles observent le jeûne du carême et confessent leurs péchés pendant cette période de 40 jours qui précède la fête de Pâques.

Les traditions de Pâques

Des statues et des fleurs sur un char de défilé, tiré par un camion (© Marina Movschowitz/Alamy)
(© Marina Movschowitz/Alamy)

Le vendredi précédant le dimanche de Pâques est traditionnellement un jour de jeûne et de pénitence parce qu’il représente, selon la foi chrétienne, le jour où Jésus-Christ a été crucifié. Certaines congrégations organisent des processions, comme celle qu’on voit ci-dessus à Porto Rico.

Un foule sous un ciel nuageux (© Eduardo Munoz Alvarez/VIEWpress/Getty Images)
(© Eduardo Munoz Alvarez/VIEWpress/Getty Images)

Dans certaines églises, les fidèles tiennent une vigile la veille de Pâques pour accueillir le nouveau jour au lever du soleil et réfléchir à la signification de la résurrection. Ci-dessus, la Capitol Church, une église de Washington, célèbre la messe de Pâques sur le site du Lincoln Memorial, dans la capitale américaine.

Une fois le carême terminé, les gens se réunissent en famille, entre amis et dans les églises pour partager le repas de Pâques.

La fête de Pâques pour les chrétiens des églises d’Occident tombe le premier dimanche après la première pleine lune suivant l’équinoxe de printemps. Observée entre le 21 mars et le 25 avril, elle coïncide souvent avec la fête de la Pâque juive. Comme les églises du rite orthodoxe suivent un calendrier différent de celui des églises d’Occident, la date à laquelle elles célèbrent Pâques est décalée.

Mise à jour d’un article publié le 29 mars 2018.