Lutte contre le coronavirus : les Américains se plient à la distanciation sociale

Dans tout le pays, les Américains font preuve d’imagination et trouvent des solutions créatives pour continuer de vivre le plus normalement possible tout en étant confinés chez eux.

Pour limiter la propagation du nouveau coronavirus (COVID-19), les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) recommandent* d’éviter les rassemblements et de respecter une distance d’au moins 2 mètres les uns des autres, une pratique appelée distanciation sociale.

Voici quelques exemples de mesures prises par les Américains pour rester en bonne santé.

Aménagement des horaires des magasins

Une personne âgée, seule dans un rayon de supermarché (© David Goldman/AP Images)
Une cliente dans un supermarché du Rhode Island fait ses courses pendant les heures réservées aux personnes les plus vulnérables. (© David Goldman/AP Images)

De grandes enseignes américaines, comme Stop & Shop, Target, Walmart et Whole Foods, ouvrent leurs portes plus tôt ou réservent certaines tranches horaires aux personnes âgées, qui sont plus vulnérables au virus.

« Ces horaires sont mis en place pour que nos clients les plus vulnérables puissent faire leurs courses quand il y a moins de monde dans le magasin », a déclaré le PDG de Stop & Shop, Gordon Reid*, le 18 mars.

Télétravail

Un homme en train de sauter dans la petite cour d’une maison, un tapis d’exercice et des poids devant lui (© Andrew Lichtenstein/Corbis/Getty Images)
À Brooklyn (New York), un homme s’accorde une pause pour faire un peu d’exercice devant chez lui. (© Andrew Lichtenstein/Corbis/Getty Images)

Dans la mesure du possible, les gens font du télétravail. Près d’un quart des Américains* le pratiquaient déjà à temps partiel avant la mise en place des nouvelles mesures de distanciation sociale, et les entreprises s’appuient sur ses bases pour étendre ce mode de travail.

Avec cet afflux d’internautes, le gouvernement et le secteur privé se sont engagés* à apporter leur concours. Pour les deux prochains mois, quelque 390 fournisseurs d’internet et de services téléphoniques ont pris la décision de ne pas interrompre les services des clients se trouvant dans l’impossibilité de payer leurs factures ainsi que de leur faire grâce des pénalités de retard. En outre, leurs bornes Wi-Fi seront accessibles à ceux qui en auraient besoin.

Écoles et universités

Deux enfants assis à une table faisant leurs devoirs (© Ross D. Franklin/AP Images)
Tony (12 ans) et sa sœur Giselle (9 ans) se sont installés à la table de la salle à manger pour faire leurs devoirs depuis que leurs écoles ont fermé à Laveen, en Arizona. (© Ross D. Franklin/AP Images)

De l’école élémentaire aux universités, dorénavant les cours se font en ligne.

Beaucoup d’États ont ordonné la fermeture des écoles publiques, et plus de 300 universités ont décidé de fermer leurs campus. Mais grâce aux plateformes d’enseignement en ligne et aux prêts de tablettes*, les cours continuent dans de nombreux endroits.

Restaurants

Un homme dans un restaurant parlant au téléphone. Au premier plan, une table avec de nombreux sacs en plastique. (© Steve Helber/AP Images)
Le propriétaire de Martin’s Tavern à Washington travaille en ligne dans son restaurant près d’une table couverte de repas de vente à emporter. (© Steve Helber/AP Images)

Pour limiter les contacts rapprochés entre les clients, plus de 40 États* ont ordonné aux restaurants de limiter leurs activités à la vente à emporter et en livraison.

Certains restaurants, comme Sweetgreen et Roaming Rooster, ont trouvé une autre façon d’apporter leur aide : ils offrent des repas gratuits aux employés du secteur hospitalier et du milieu médical. « Aucun d’entre nous ne choisit les difficultés auxquelles nous faisons face chaque jour, mais on peut choisir comment on y répond : notre réponse, c’est ça », a twitté la chaîne &Pizza* en annonçant qu’elle offrait des pizzas gratuites au personnel hospitalier.

Religion

Un ministre du culte dans une église vide (© Mark Humphrey/AP Images)
Le révérend Kip Rush installe une caméra avant de dire la messe à l’église presbytérienne Brenthaven Cumberland, à Brentwood, au Tennessee. (© Mark Humphrey/AP Images)

Des églises, des mosquées, des synagogues et d’autres lieux de culte proposent leurs services religieux en ligne.

« Que ce soit en streaming ou dans une église, ce qui compte, c’est d’adorer Dieu en esprit et en vérité », a déclaré Michael Curry*, l’évêque de la Cathédrale nationale, sur Episcopal News Service. Les messes publiques sont interrompues pendant au moins deux semaines, la plus longue interruption qui ne soit pas liée à des travaux de construction depuis les 108 années que l’église existe.

« Bien que nous soyons éloignés physiquement, veillons à être présents les uns pour les autres par téléphone, par mail ou en vidéo », ont appelé dans un message en ligne le rabbin Larry Sebert et la cheffe de chœur Shayna Postman* de la synagogue Town and Village, à New York.

Culture

Des musées de tout le pays mettent en ligne des images de leurs œuvres d’art sur les réseaux sociaux et invitent les internautes à visiter leurs pages avec le hashtag #museumfromhome*.

Et même si des festivals de musique, comme South by Southwest (à Houston), et des salles de spectacles annulent les concerts en public, les représentations se déroulent en ligne. Les musiciens diffusent leurs concerts en streaming*. Et le Metropolitan Opera propose* d’anciens spectacles tous les soirs.

« Nous sommes en guerre contre un ennemi invisible (…), mais cet ennemi ne fait pas le poids devant l’esprit et la détermination du peuple américain », a twitté le président Trump*.

 

*en anglais