Message à l’Iran à l’occasion de la Journée mondiale de l’eau

Le régime iranien gère les ressources en eau du pays en dépit du bon sens depuis des dizaines d’années, et les effets dévastateurs de sa politique se font sentir dans tout le pays, déclare le représentant spécial pour l’Iran, Brian Hook.

« Des lacs autrefois célébrés dans la poésie persane, comme le lac d’Ourmia, ne sont plus que des tas de sel desséchés. Des vallées fertiles qui produisaient des récoltes en abondance se sont transformées en sable », déplore-t-il.

Le haut responsable note que des millions d’Iraniens ne parviennent plus à nourrir leur famille parce que les terres agricoles ne produisent plus. Des millions d’autres pourraient être contraints de quitter leurs foyers en quête d’eau potable, ajoute-t-il.

L’Iran a procédé à l’arrestation arbitraire de nombreux écologistes et d’autres personnes qui tentent d’identifier et de résoudre le problème des pénuries d’eau. Plusieurs personnes sont mortes dans des circonstances mystérieuses.

Brian Hook demande au gouvernement iranien de « penser à son peuple pour une fois ».

« Si le régime acceptait de dépasser 40 années d’échecs et d’investir dans la prospérité de son peuple, des merveilles pourraient se produire », souligne-t-il.