Une femme aidant une fillette à se laver les mains (U.S. Air Force Senior Airman Brittany A. Chase)
Un membre de l’US Air Force aide une petite Sri-Lankaise à se laver les mains durant l’opération Pacific Angel de 2016. (U.S. Air Force Senior Airman Brittany A. Chase)

En août, les forces militaires américaines et sri-lankaises ont fait équipe pour une mission spéciale : dispenser des soins de santé et construire des écoles dans les zones rurales du Sri Lanka.

Le programme Pacific Angel (PACANGEL) est une opération humanitaire conjointe récurrente destinée à améliorer les conditions de vie et renforcer les liens dans la région du Pacifique.

Un homme en train de vider un carton dans une salle de classe (U.S. Air Force Technical Sergeant Heather Redman/Alamy)
Un membre de l’US Navy à Vavuniya apporte la dernière touche à un local où des soins de santé seront dispensés dans le cadre du programme Pacific Angel, en août 2018. (U.S. Air Force Technical Sergeant Heather Redman/Alamy)

« Chaque fois que nous avons l’occasion de collaborer, le partenariat entre nos armées se renforce et les communautés locales en bénéficient », affirme Robert Hilton, chargé d’affaires à l’ambassade des États-Unis à Colombo (Sri Lanka). « Pacific Angel démontre comment l’expansion de notre partenariat de sécurité fait une grande différence dans la vie des Sri-Lankais. »

Des gens portant des cartons (U.S. Air Force Technical Sergeant Heather Redman)
Un membre de l’US Air Force portant des cartons de médicaments lors de l’opération Pacific Angel de 2018 à Vavuniya. (U.S. Air Force Technical Sergeant Heather Redman)

Qu’il s’agisse de remplacer le toit d’une école, d’améliorer les systèmes de traitement de l’eau ou de préparer un local pour dispenser des soins de santé gratuits dans la ville de Vavuniya, entre autres, les partenaires américains et sri-lankais ont œuvré ensemble, avec l’aide de volontaires de la Croix-Rouge et d’étudiants infirmiers sri-lankais. Le personnel médical de Pacific Angel a reçu en consultation plus de 1 000 patients par jour à qui ils ont distribué des lunettes et des médicaments, et dispensé des soins dentaires et de kinésithérapie.

Une nouvelle perspective

Des médecins américains et du personnel de la santé sri-lankais ont également tenu une série de séances de formation sur les maladies transmises par les moustiques, comme le virus de la dengue. Cette maladie infectieuse touche 400 millions de personnes par an.

La lieutenant-colonel Nicole Christiano de l’US Air Force, qui dirigeait l’équipe médicale, se réjouit d’avoir découvert de nouvelles perspectives grâce à ses homologues sri-lankais. « C’est ce genre de formations pratiques et d’interactions qui nous aideront à mieux travailler ensemble si jamais nous sommes amenés à intervenir dans une situation d’urgence », souligne-t-elle.

Une femme avec des lunettes d’évaluation à quatre verres devant les yeux (U.S. Air Force Senior Airman Brittany A. Chase)
Une Sri-Lankaise se fait examiner les yeux durant l’opération Pacific Angel de 2016, dans la ville de Jaffna. (U.S. Air Force Senior Airman Brittany A. Chase)

La onzième opération annuelle Pacific Angel a commencé sa mission humanitaire au Timor oriental et à Vanuatu. Quand il aura fini au Sri Lanka, le contingent américain continuera sa mission dans la région Indo-Pacifique, avec une escale au Vietnam.