Pompeo : Les États-Unis et la Grèce célèbrent la force de leur alliance

Deux hommes avec un masque de protection se tapant l’avant-bras pour se saluer (© Aris Messinis/AP Images)
Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis et le secrétaire d’État américain Michael Pompeo se retrouvent à l’occasion de l’activité de soutien naval dans la baie de Souda, en Crète, une île grecque, le 29 septembre. (© Aris Messinis/AP Images)

Les États-Unis et la Grèce ont renouvelé leur engagement à faire progresser la sécurité, la paix et la prospérité en Méditerranée orientale et dans les Balkans occidentaux.

Lors de la visite du secrétaire d’État Michael Pompeo à Thessalonique et en Crète (Grèce), les deux pays ont célébré leur plus forte alliance depuis des décennies.

« Je pense qu’il n’est pas exagéré de dire que les relations entre nos deux pays n’ont jamais été aussi étroites. Et elles se renforcent de plus en plus », a déclaré M. Pompeo, le 29 septembre, après sa rencontre avec le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis. C’est la première fois qu’un secrétaire d’État américain se rend dans le pays à deux reprises, a-t-il noté.

À Thessalonique, M. Pompeo et le ministre grec du Développement et des Investissements ont signé un accord bilatéral en matière de science et de technologie*. Cet accord souligne l’engagement des États-Unis et de la Grèce pour l’intégrité de la recherche, la transparence et des systèmes de science fondés sur le mérite. Il servira également de base à de futurs partenariats et perspectives d’échanges entre les deux pays.

Deux hommes, assis à une table, en train de signer des documents (Département d’État/Ron Przysucha)
Le secrétaire d’État Pompeo (à gauche) et le ministre grec Georgiadis signent l’accord américano-grec en science et en technologie, le 28 septembre, à Thessalonique. (Département d’État/Ron Przysucha)

Conformément aux objectifs des États-Unis visant à promouvoir le secteur de la technologie en Grèce, M. Pompeo a animé une réunion avec des chefs d’entreprise du secteur de l’énergie pour aborder la diversification énergétique et les projets d’infrastructure dans le pays.

Plusieurs collaborations du secteur privé entre les États-Unis et la Grèce sont déjà en cours. Par exemple, l’entreprise américaine Tesla a ouvert un nouveau centre de recherche et développement à Athènes, spécialisé dans les systèmes de transmission. Une autre entreprise américaine, Blink Charging, a installé un réseau de bornes de recharge pour voitures électriques dans toute la Grèce.

« Des entreprises américaines comme Pfizer, Cisco et Deloitte investissent ici, en Grèce, et créent des opportunités pour leurs entreprises (…) ainsi que pour les entreprises et la population grecques », a déclaré M. Pompeo.

Les États-Unis et la Grèce s’associent également pour renforcer leur stratégie de défense commune, a annoncé le secrétaire d’État américain. La baie de Souda, en Grèce, sera le nouveau port d’attache de l’USS Hershel « Woody » Williams, la toute dernière base flottante expéditionnaire de l’US Navy. Les deux pays conjuguent également leurs efforts pour contrer l’influence pernicieuse de la Russie dans la région.

« Nous, les Américains, voyons dans la Grèce un véritable pilier de stabilité et de prospérité en Méditerranée orientale (…) et nous sommes incroyablement fiers de soutenir son leadership », s’est félicité M. Pompeo.

 

*en anglais