Pompeo : les États-Unis et l’Inde sont des partenaires naturels

Lors de son séjour à New Delhi, du 25 au 27 juin, le secrétaire d’État Mike Pompeo entend promouvoir un partenariat élargi avec l’Inde, qui viendra soutenir une région Indo-Pacifique libre, ouverte et fondée sur l’État de droit au profit des Indiens, des Américains « et, en fait, du monde tout entier ».

Les États-Unis et l’Inde entretiennent des relations bilatérales étroites sur la base de leur engagement commun en faveur de la démocratie et de tout un éventail d’intérêts communs.

Le chef de la diplomatie américaine s’entretiendra à New Delhi avec le Premier ministre indien, Narendra Modi, et le ministre des Affaires extérieures, Subrahmanyam Jaishankar.

Des statistiques portant sur les liens et les échanges entre les États-Unis et l’Inde (Département d’État/S. Gemeny Wilkinson)
(Département d’État/S. Gemeny Wilkinson)

Dans son récent discours* à la 44e Réunion annuelle de l’U.S.-India Business Council (India Ideas Summit), tenue à Washington, M. Pompeo a salué le dynamisme et la prospérité croissante de l’Inde.

Il a applaudi les réalisations de la diaspora indienne aux États-Unis et noté que « les réformes de l’économie de marché en Inde ont donné libre cours à l’innovation, à l’entrepreneuriat et à la détermination de sa population d’accomplir des choses remarquables ».

Regard sur l’avenir

Lors de ce sommet, le secrétaire d’État a déclaré que l’Inde et les États-Unis étaient des partenaires naturels, partageant « un ensemble de valeurs communes : les valeurs de démocratie, de liberté et une foi profonde dans l’ingéniosité de l’esprit humain. »

M. Pompeo a qualifié les récentes élections en Inde – le plus grand exercice de démocratie dans les annales de l’humanité – d’exemple puissant pour le reste du monde.

Sur la base de valeurs communes, « nous avons des intérêts qui se recoupent clairement : défense, énergie, espace, a souligné M. Pompeo. Et la liste continue. »

Sur le dossier de l’exploration de l’espace, M. Pompeo a noté : « La NASA collabore déjà avec l’Organisation de la recherche spatiale de l’Inde sur le satellite d’observation de la Terre le plus avancé du monde et sur la seconde mission lunaire de l’Inde. »

« Cette relation est d’une importance profonde, a affirmé M. Pompeo. Et je sais que ces conversations (…) se poursuivront » tandis que les dirigeants de l’Inde et des États-Unis « rechercheront les moyens de faire croître nos économies et trouveront les solutions bénéfiques pour nos deux pays. »

 

*en anglais