S’il vous plaît, ne les appelez pas des « romanichels ». Ce terme péjoratif évoque l’image de vagabonds réduits à la mendicité, de diseurs de bonne aventure et de voleurs. Il fait oublier les nombreuses contributions des Roms dans le domaine artistique, notamment dans la musique et la danse, et dans bien d’autres encore.

Pensez à tous ceux qui sont morts persécutés et à ceux qui restent marginalisés et en butte à la discrimination dans bien des endroits.

On estime à 1 million le nombre de Roms qui vivent aux États-Unis. L’organisation Voice of Roma*, basée en Californie, organise tous les ans à cette époque un festival, le Herdeljezi, pour célébrer leur culture et faire connaître leur combat contre la discrimination.

Cette grande fête de quartier coïncide avec la fin des journées froides et le début des températures plus clémentes. Propice aux évènements en plein air, elle encourage les échanges à travers la musique*, l’artisanat, la danse, la nourriture.

Est-ce que les Roms dans votre pays sont traités avec le même respect et la même tolérance que les autres habitants ? Pourquoi ne pas profiter du 8 avril pour réfléchir à cette question ?

 

*en anglais