ISIS_Feature_French

Des ministres des Affaires étrangères et de hauts responsables représentant 68 pays et organisations internationales se réunissent le 22 mars à Washington pour discuter des efforts déployés par la coalition pour vaincre l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL).

La rencontre se tient à un moment clé pour mettre l’EIIL sur la voie durable et irréversible de la défaite. Le secrétaire d’État Rex Tillerson ouvrira cette réunion, la première à regrouper l’ensemble des 68 membres de la coalition mondiale depuis décembre 2014.

Les membres de la coalition sont unis autour d’un objectif commun : vaincre l’EIIL par une approche robuste. Les efforts combinés de la coalition ont réduit le territoire de l’EIIL, le nombre de ses chefs, ses ressources financières et son influence en ligne.

• L’EIIL a perdu plus de 60 % du territoire qu’il contrôlait pendant un certain temps en Irak et environ 30 % du territoire qu’il détenait en Syrie.

• Le nombre de combattants de l’EIIL en Irak et en Syrie est à son niveau le plus faible depuis son pic de 2014.

• Des commandants clés de l’EIIL ont été tués – y compris presque tous les lieutenants du chef de l’EIIL, Abou Bakr al-Baghdadi, ainsi que des responsables chargés de l’information, des finances et des secteurs du pétrole et du gaz.

• Les forces de la coalition ont détruit plus de 1 200 navires pétroliers et centres énergétiques critiques de l’EIIL. La capacité de l’EIIL à générer des revenus a été réduite d’au moins un tiers.

• La lutte contre l’EIIL s’étend au-delà du champ de bataille. Des entreprises du secteur de la tech suspendent les comptes de l’EIIL sur les réseaux sociaux, et des partenaires de la coalition œuvrent pour contrecarrer son discours en ligne. Autant dire que l’EIIL a de plus en plus de mal à attirer de nouvelles recrues.

 

98