Les États-Unis pourraient adopter le premier monument officiel de la lutte pour les droits des homosexuels très bientôt, et qui sait peut-être juste à temps pour le mois de juin, Mois des fiertés lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexes (LGBTI).

Un monument, aux États-Unis, désigne non seulement un ouvrage d’architecture, mais aussi un site destiné à préserver le souvenir d’un évènement ou la biodiversité d’une aire naturelle.

Le 9 mai, des représentants gouvernementaux et le public américain vont décider si oui ou non les États-Unis doivent conférer ce statut au lieu qui a été le théâtre de la révolte de Stonewall, élément déclencheur de la lutte pour les droits civiques des personnes LGBTI de ces dernières décennies.

Il reste quelques détails à régler, et certaines propriétés doivent encore être transférées au gouvernement fédéral. Mais « le président devrait rapidement donner son accord pour la création du monument » après la réunion publique du 9 mai à New York, affirme le Washington Post*.

Le matin du 28 juin 1969, des manifestations éclatent sur Christopher Street, dans le quartier de Greenwich Village à New York, suite à une descente de police au Stonewall Inn. Le bar est à l’époque un des rares établissements du pays à ouvrir volontiers ses portes aux homosexuels. Après le raid de la police, il ne faut que quelques semaines aux habitants du quartier pour organiser des groupes militants et créer des lieux où les gays et les lesbiennes peuvent revendiquer leur orientation sexuelle ouvertement.

Au milieu des années 1990, la lutte pour l’égalité des droits s’élargit et inclut ceux des personnes bisexuelles et transgenres. Aujourd’hui, elle comprend également les droits des personnes intersexes.

Lors de sa deuxième investiture, Barack Obama a cité le bar Stonewall* parmi les lieux importants des mouvements pour les droits civiques et les droits des femmes aux États-Unis :

« Nous, le peuple, déclarons aujourd’hui que la plus évidente des vérités – selon laquelle nous sommes tous créés égaux – est l’étoile qui continue de nous guider, comme elle guida nos ancêtres à Seneca Falls, Selma et Stonewall… »

 

*en anglais