réfugiés

L’aide des États-Unis adoucit le sort des Irakiens déplacés

Une nouvelle enveloppe d’aide humanitaire de Washington, d’une valeur de 155 millions de dollars, permettra de fournir des produits de première nécessité à environ 10 millions d'Irakiens dans le besoin ainsi que du matériel pédagogique pour les enfants déplacés.
Des femmes en tablier blanc devant des vitrines de boulangerie (PNUD)

Des efforts internationaux donnent un nouveau départ aux Irakiens déplacés

La communauté internationale vient au secours des personnes déplacées en Irak pour les aider à reconstruire leur pays et gagner leur vie convenablement.

Près de Washington, ce pompier d’origine irakienne sauve des vies

Un réfugié irakien s'est intégré à la culture américaine en prenant part à l'un de ses principaux aspects : le bénévolat. Il est aujourd'hui pompier bénévole.
Refaai Hamo debout devant la Maison Blanche (Crédit photo : Humans of New York)

Réfugié syrien et invité d’honneur au discours sur l’état de l’Union

Refaai Hamo, un réfugié syrien veuf, était l'invité personnel de Michelle Obama à l’ultime discours de l'actuel hôte de la Maison Blanche sur l’état de l’Union.
Le président Obama mettant une médaille autour du cou d’Emilio Estafan, avec Gloria Estefan debout à côté de lui (© AP Images)

Aux USA, même d’anciens réfugiés peuvent prétendre à la plus haute...

Les Américains sont particulièrement fiers quand un ancien réfugié reçoit la médaille présidentielle de la liberté, la plus haute distinction civile de leur pays.
Un garçon en train de trier des vêtements collectés pour des réfugiés syriens (© AP Images)

Des Américains de tous les rangs de la société viennent à...

Les Américains font preuve de leur solidarité à l'égard des réfugiés syriens et irakiens, aux USA comme à l'étranger. Découvrez dans cet article certaines formes que prennent leurs contributions.
Gai Nyok, en costume devant le département d’État (Département d’État/D.A. Peterson)

Gai Nyok, ou l’histoire d’un « garçon perdu » devenu diplomate

Pas toujours facile de s’adapter au mode de vie américain. Pourtant Gai Nyok, un réfugié soudanais y est parvenu et est même devenu diplomate. Il nous raconte son histoire.
Une femme portant un enfant souriant dans les bras, d’autres personnes assises sur un sofa à l’arrière-plan (© AP Images)

« C’est la chose à faire. » Des villes américaines accueillent...

Des maires américains se proposent déjà d'accueillir des réfugiés syriens. « Cela reflète nos valeurs les plus profondes », affirme la maire de Baltimore.
Un homme portant des sacs en plastique ; un mur peint de couleurs vives à l’arrière-plan (Département d’État)

« C’est quelque chose qu’on ne peut pas ignorer »

La plupart des réfugiés qui arrivent en Serbie « ont faim, ils sont fatigués et terrifiés. C’est quelque chose qu’on ne peut pas ignorer », insiste le coordinateur de l'American Corner Marko Bumbic.