Un « Fitbit » pour vaches dope la production agricole

Gros plan d’une vache (© Kraipet Sritong/Shutterstock)
(© Kraipet Sritong/Shutterstock)

Les éleveurs de bovins de l’Est de l’Oregon avaient des difficultés à obtenir des informations en temps voulu sur la santé de leur bétail.

C’est ce qui a poussé Melissa Brandao à créer HerdDogg*, une entreprise technologique de boucles d’oreille d’identification « intelligentes », qui permettent de localiser les animaux et de recueillir à n’importe quel moment des informations sur leur état de santé, notamment sur leur poids, leurs maladies ou leur taux de fécondité. L’étiquette accrochée à l’oreille, un véritable ordinateur intégré, transmet les informations à un centre de données en ligne (« le cloud »), ce qui permet aux éleveurs de surveiller leurs vaches en temps réel.

« Tout le monde cherche la même chose, c’est-à-dire à avoir plus d’informations sur son troupeau », explique Melissa Brandao, qui a quitté le monde du business et de la technologie de la Silicon Valley pour aider les agriculteurs et les éleveurs à gérer leurs exploitations par l’élevage de précision et la technologie agricole. « La possibilité de les gérer directement sur leur téléphone est une immense révélation. »

Les données et les découvertes obtenues au moyen de son invention brevetée sont exploitées par des chercheurs du monde entier, tels la faculté de gestion de précision du bétail de Central Queensland University ou le service de recherche de Meat & Livestock Australia, qui s’emploient à accroître les moyens de subsistance des éleveurs de bovins.

Et cette technologie profite aussi aux vaches, aux chèvres, aux moutons et même aux élans.

Un troupeau de moutons dans un bâtiment, avec des gens debout à côté d’eux (© Oscar Hovde Berntsen)
Un troupeau de moutons en Norvège portant des boucles d’oreille d’identification HerdDogg (© Oscar Hovde Berntsen)

L’invention en question intéresse donc les agriculteurs du monde entier. Melissa Brandao dit avoir répondu aux questions d’un éleveur de buffles en Indonésie, d’une propriétaire de vaches à Nairobi, d’un chamelier en Arabie saoudite et d’un berger de chèvres en Israël.

Sa société a posé des boucles d’identification sur des vaches laitières et des bovins à viande au Brésil et en Australie, sur des moutons en Norvège et sur des élans dans le Wyoming, explique l’entrepreneuse.

Des innovations porteuses de solutions

Les inventions technologiques américaines comme HerdDogg permettent aux éleveurs et aux bergers d’intervenir rapidement auprès de leurs animaux et de leur apporter les bons soins au bon moment. Résultat : le troupeau est en meilleure santé et sa productivité s’accroît. Pour les agriculteurs, ces améliorations sont importantes puisqu’ils vont devoir nourrir une population mondiale de plus de 9 milliards de personnes d’ici 2050.

Au prochain Sommet mondial de l’entrepreneuriat (GES), les États-Unis réuniront des innovateurs comme Melissa Brandao et des investisseurs du monde entier. Le sommet annuel, qui a lieu aux Pays-Bas cette année, a pour vocation de promouvoir la prospérité par l’innovation.

Les États-Unis et les Pays-Bas co-organiseront le GES 2019* du 3 au 5 juin, à La Haye. Cette année, le sommet consacré à l’entrepreneuriat a pour thème « The Future Now » (Le futur Maintenant), et il met l’accent sur cinq secteurs primordiaux : l’agriculture/la nourriture, la connectivité, l’énergie, la santé et l’eau.

 

*en anglais