Susan B. Anthony, Lucretia Mott et Elizabeth Cady Stanton ont dédié leur vie à la cause du suffrage des femmes.

« C’est une moquerie pure et simple de parler aux femmes des bienfaits de la liberté dont elles jouissent alors qu’on leur refuse le seul moyen qu’elles ont d’y accéder sous ce gouvernement démocratique républicain : le vote », a dénoncé Susan B. Anthony* dans une déclaration après son arrestation pour avoir voté en 1872.

La sculptrice américaine Adelaide Johnson a transposé ce combat dans le marbre il y a un siècle. Sa sculpture, Portrait Monument to Lucretia Mott, Elizabeth Cady Stanton and Susan B. Anthony (1920), représente les premières suffragettes à la source du mouvement qui a conduit au 19e amendement, lequel devait ensuite conférer aux femmes le droit de vote en 1920.

La sculpture a été inaugurée dans la rotonde du Capitole des États-Unis l’année suivant l’adoption du 19e amendement. Peu de temps après, elle a été déplacée dans la crypte du Capitole, où elle y est restée 75 ans avant de retourner dans la rotonde en 1996. C’est là que la sculpture se trouve actuellement pour informer les visiteurs sur le droit de vote pour les femmes.

Gros plan d’une sculpture en marbre du buste de trois femmes (Architect of the Capitol)
Sculpture réalisée par Adelaide Johnson, « portrait monument », d’Elizabeth Cady Stanton, Susan B. Anthony et Lucretia Mott. (Architect of the Capitol)

« Alors que de plus en plus de femmes d’horizons divers sont élues à des fonctions publiques et gagnent en importance sur notre scène nationale, l’art du Capitole continue de refléter la nature changeante du rôle des femmes dans la société », se réjouit Michele Cohen*, conservatrice au bureau de l’Architect of the Capitol.

Susan B. Anthony est née il y a 200 ans à Adams, au Massachusetts, le 15 février. Elle a été élevée dans un milieu progressiste (son père était ami avec Frederick Douglass) et milite pour l’abolitionnisme pendant des années avant de s’engager dans la lutte pour la cause du droit de vote des femmes. La convention de Seneca Falls, tenue dans l’État de New York en 1848 et à laquelle elle avait assisté avec sa famille, a été un évènement déclencheur pour elle.

C’était en effet la première fois qu’un groupe de personnes se réunissait officiellement pour discuter du suffrage des femmes. Lucretia Mott, prédicatrice quaker abolitionniste, a participé à l’organisation de cet événement. Avant la convention, tout comme après, elle n’a cessé de militer en faveur de l’instruction des femmes et de l’égalité des sexes sur le lieu du travail.

Trois ans après la convention, Susan B. Anthony a rencontré Elizabeth Cady Stanton avec qui elle s’est liée d’amitié en luttant pour la même cause. Les deux femmes sont restées amies toute leur vie et ont milité pour le droit de vote des femmes.

Ces trois femmes remarquables sont décédées avant que le 19e amendement ne soit adopté en 1920, mais leur legs continue de vivre à travers les nombreuses femmes qui contribuent aux démocraties d’aujourd’hui à la fois en exerçant leur droit de vote et en occupant des fonctions de représentantes élues.

Plusieurs groupes de personnes posant avec des banderoles à côté et devant une statue en marbre (Architect of the Capitol)
La sculpture réalisée par Adelaide Johnson d’Elizabeth Cady Stanton, de Susan B. Anthony et de Lucretia Mott lors de son inauguration au Capitole des États-Unis, le 15 février 1921. (Architect of the Capitol)

 

*en anglais