Un partenariat prépare les nations du Pacifique aux catastrophes naturelles

Le partenariat du Pacifique, une mission multinationale de préparation aux catastrophes naturelles et d’aide humanitaire, s’est déroulée pour la 14e année dans le bassin Indo-Pacifique, en 2019.

C’est après avoir participé aux opérations de secours lors du tremblement de terre et du tsunami de 2004 dans l’océan Indien que la marine américaine a décidé d’organiser chaque année une mission humanitaire dans la zone Indo-Pacifique, à partir de mars 2006. Ensemble, des experts techniques et médicaux ainsi que des spécialistes des interventions en cas de catastrophe, issus des forces armées alliées et d’organisations non gouvernementales, aident les pays à se préparer face aux caprices de la nature.

Des personnes en treillis en train de faire une démonstration de gestes médicaux dans une classe (Mass Communication Specialist 3rd Class Chanel Turner/U.S. Navy)
L’infirmier de l’US Navy Kyle Vinzant pose un garrot de type tourniquet pendant une formation du personnel de la Croix-Rouge de Micronésie à l’occasion de l’opération Pacific Partnership 2019. (Mass Communication Specialist 3rd Class Chanel Turner/U.S. Navy)

« Le partenariat du Pacifique réunit les pays pour qu’ils se préparent dans le calme à répondre aux crises », a expliqué le capitaine Randy Van Rossum, commandant de mission du partenariat du Pacifique de 2019.

L’édition de 2019 a commencé en mer, le 4 mars, à bord de deux navires de transport rapide de la marine américaine, l’USNS Brunswick et l’USNS Fall River, et elle prévoyait des escales en Malaisie, au Timor oriental, en Thaïlande, au Vietnam, aux Philippines et dans les États fédérés de Micronésie.

L’équipe comprenait 500 experts venus d’Australie, du Canada, de Corée du Sud, des États-Unis, du Japon, de Malaisie, du Pérou, des Philippines, de la République des Îles Marshall, du Royaume-Uni et de Thaïlande. Ils ont collaboré avec les pays hôtes à des projets d’infrastructures dans certaines de leurs écoles, à des programmes d’éducation sanitaire et à des formations en matière d’état de préparation destinées aux forces de sécurité.

Des militaires jouent au tir à la corde avec des enfants micronésiens (Mass Communication Specialist 3rd Class Chanel Turner/U.S. Navy)
Le capitaine de la Royal Navy, Paddy Allen (à gauche), et Roldofo Espino, de l’US Navy, jouent au tir à la corde avec les élèves de l’école primaire de Mwen, en Micronésie. (Mass Communication Specialist 3rd Class Chanel Turner/U.S. Navy)

« Le principe du partenariat du Pacifique est d’établir la confiance et de partager les connaissances », a déclaré le contre-amiral Joey Tynch, agent exécutif du partenariat du Pacifique de 2019. « Cette mission prouve que les États-Unis, leurs partenaires et les pays hôtes travaillent ensemble pour que cette région soit mieux préparée à réagir en cas de catastrophe. »