Janet Sylva, à gauche, à côté de sa mère Philomena, lors d’une conférence de presse à New York après son intervention chirurgicale pour exciser une tumeur de la taille d’un melon dans sa bouche. (© AP Images)

Janet Sylva, 12 ans, veut devenir médecin. La petite Gambienne l’affirme, tout sourire, un sourire que lui ont rendu des chirurgiens de New York grâce à une intervention pour exciser une tumeur de sa bouche.

La tumeur bégnine, de 2,7 kilos et de la taille d’un melon, était l’une des plus grosses que les chirurgiens avaient jamais vues. Elle empêchait Janet de manger et entravait sa respiration au point que les médecins craignaient qu’elle ne meure d’ici un an si rien n’était entrepris.

« La tumeur l’avait rendue prisonnière de son corps », a expliqué le docteur David Hoffman. Ce chirurgien de Staten Island a eu connaissance du sort de Janet en 2016 quand des médecins du Sénégal ont lancé un appel à des organismes de santé internationaux. Ils leur ont demandé de venir à l’aide de la petite Janet qui, dans son pays voisin de la Gambie, n’allait plus à l’école et dissimulait son visage derrière un foulard pour couvrir sa tumeur massive.

En coordination avec l’association Global Medical Relief Fund, et avec une équipe bénévole de chirurgiens et autres personnels du Cohen Children’s Medical Center, le docteur Hoffman s’est arrangé pour faire soigner Janet aux États-Unis. Le Centre médical Cohen pour les enfants fait partie du North Shore University Hospital où Janet a été opérée à titre gracieux en janvier.

À l’aide de la modélisation virtuelle

Pendant l’intervention chirurgicale, il fallait non seulement exciser la tumeur, mais aussi reconstruire la mâchoire de Janet avec un segment d’os retiré de sa jambe. L’équipe médicale savait qu’elle devait réussir du premier coup parce que la patiente et sa mère, Philomena, n’étaient aux États-Unis que pour un séjour limité. C’est ce qu’a précisé le docteur Armen Kasabian, chef du département de la chirurgie plastique à l’hôpital North Shore et chargé de l’équipe opératoire.

Avec son collègue le docteur Hoffman, il a expliqué comment ils avaient utilisé la visualisation en 3-D pour créer des modèles de la bouche de la petite Janet, y compris de la tumeur. En ayant recours aux techniques de modélisation virtuelle, ils ont pu s’entraîner en prévision de l’intervention chirurgicale qui, elle, a eu lieu le 16 janvier. Elle a duré 12 heures.

Avant de rentrer chez elles, Janet et sa mère sont revenues au Centre médical Cohen pour remercier le personnel médical.

« Je suis très heureuse et reconnaissante parce que ma fille m’a été rendue », a confié Philomena Sylva par le truchement d’un interprète car elle s’exprimait en wolof, sa langue natale.

Janet a souri et a ajouté qu’elle avait jeté le foulard dont elle se servait pour cacher son visage.