Une idée toute fraîche au concours scientifique de la Maison-Blanche : un vélo pour les vaccins

Pour Anurudh Ganesan, chaque coup de pédale compte. C’est grâce à ce mouvement que son vélo alimente en électricité une sorte de glacière fixée sur sa mini-remorque.

C’est une idée qui pourrait sauver d’innombrables vies et qui a valu à Anurudh, 16 ans, une invitation à l’édition 2016 de la fête annuelle de la science à la Maison-Blanche. Il était aussi finaliste à l’édition 2015 de la Google Science Fair.

Tout simplement, le projet d’Anurudh est « un réfrigérateur sur roues qui transporte des vaccins jusqu’à des destinations reculées », a résumé le président Obama.

VAXXWAGON, a-t-il ajouté, est « typique de l’esprit d’innovation et de compassion qui anime beaucoup de ces jeunes gens ».

À quoi ça sert ?

Ce système de réfrigération alimenté par le vélo d’Anurudh permet de conserver les vaccins à la bonne température, c’est-à-dire juste au dessus du point de congélation. Exposés à des températures trop chaudes ou trop froides, les vaccins perdent de leur efficacité.

Selon l’Organisation mondiale de la Santé, 1,5 million d’enfants meurent chaque année faute de vaccins actifs et stables. Un problème énorme auquel Anurudh espère apporter une solution avec son système VAXXWAGON.

C’est une question qui le touche personnellement.

Un jour, quand il était bébé et qu’il habitait dans le sud de l’Inde, ses grands-parents l’avaient amené à l’hôpital pour le faire vacciner.  Un trajet de 16 km, qu’ils avaient dû faire à pied. « Malheureusement, quand on est arrivé, les vaccins n’étaient plus actifs parce qu’ils n’avaient pas été conservés au froid, raconte-t-il. J’étais choqué de voir que c’est encore un problème de nos jours », ajoute-t-il.

La révélation

Anurudh cherchait une solution. Il l’a trouvée dans une innovation qui brille par sa simplicité : un système de réfrigération mécanique alimenté avec très peu de courant, qui peut être produit par une simple manivelle ou un vélo. « Ça change totalement la donne », affirme le jeune homme. Actuellement, sur les derniers kilomètres avant leur destination, les vaccins sont maintenus au froid grâce à de la glace ou de l’électricité, deux ressources précieuses dans les pays en développement à travers le monde. »

Gros plan sur le système de réfrigération VAXXWAGON – une glacière installée sur une petite remorque, avec un thermomètre. (Département d’État)
Le système VAXXWAGON assure la réfrigération grâce à du courant produit de façon purement mécanique, au lieu d’utiliser de la glace ou de l’électricité. (Département d’État)

Après un an de recherche et de mise au point, 200 heures de tests, et quelques faux départs, l’invention VAXXWAGON était prête pour la scène mondiale.

Puis le 4 août, l’annonce est tombée : parmi les milliers de candidats issus de 90 pays, Anurudh était sélectionné pour faire partie des 20 finalistes mondiaux du concours Google Science Fair. « C’était un immense honneur pour moi qu’ils reconnaissent le potentiel de VAXXWAGON à sauver des vies. »

 Et maintenant ?

Après la Google Science Fair et sa visite à la Maison Blanche, Anurudh a de grands projets. Il rêve de devenir entrepreneur social et de lancer sa propre organisation consacrée à la recherche de solutions aux problèmes de santé mondiaux.

En attendant, il continue d’aller à l’école, comme n’importe quel élève américain, de jouer au tennis dans l’équipe de son lycée et de passer des moments de détente en famille et avec ses amis.

Et tout en perfectionnant son système de réfrigération, il prend le temps de faire du bénévolat. Fort du soutien de ses parents et de ses professeurs, Anurudh s’est découvert une passion pour le mentorat d’enfants intéressés par la science. « Il y a beaucoup de problèmes complexes dans le monde aujourd’hui, et la science et la technologie sont là pour les aider à les résoudre. »

Pour en savoir plus :

Le système VAXXWAGON inventé par Anurudh fait partie d’autres innovations pour maintenir les vaccins à une température adéquate.