Une survivante de l’attentat de Boston gravit l’Empire State Building

Une femme et un homme marchant dans la rue (© AP Images)
Roseann Sdoia avec Michael Materia, le pompier qui l’a secourue après l’attentat du marathon de Boston. Le couple vient de se fiancer. (© AP Images)

Roseann Sodia, survivante de l’attentat du marathon de Boston, atteint de nouveaux sommets.

Roseann, 48 ans, faisait partie des spectateurs au marathon de Boston, le 15 avril 2013, où elle a perdu une jambe dans l’explosion. Avec la prothèse qu’elle utilise maintenant, elle a gravi 86 étages – 1 576 marches – de l’Empire State Building à New York, dans le cadre d’une course annuelle en faveur d’une œuvre de charité pour les sportifs handicapés.

« C’était dur. Je veux dire vraiment exténuant, mais c’est une question de mental », a-t-elle déclaré aux journalistes qui l’attendaient en haut de l’édifice.

Juste derrière elle et en uniforme de soldat du feu, Michael Materia, 37 ans, le pompier de Boston qui l’a transportée à l’hôpital après l’explosion. En ce jour tragique est née une amitié qui s’est transformée en une belle histoire d’amour. Le couple vient de se fiancer et convolera en justes noces à l’automne prochain.

Une femme en train d’ajuster une prothèse de jambe (© AP Images)
Roseann ajuste sa prothèse. La survivante de l’attentat du marathon de Boston et son fiancé ont gravi 86 étages de l’Empire State Building en faveur d’une œuvre de charité pour les sportifs handicapés. (© AP Images)

Roseann s’est entraînée pendant des mois en grimpant les 294 marches du monument de Bunker Hill à Boston, un obélisque commémorant la bataille du même nom pendant la guerre d’indépendance.

L’Empire State Building, le gratte-ciel emblématique autrefois le plus haut du monde, prête ses escaliers pour l’Empire State Building Run-Up depuis 40 ans. Des participants viennent du monde entier pour réaliser l’ascension, du hall d’entrée jusqu’à la plate-forme d’observation, près de 400 mètres au-dessus de la Cinquième avenue. Les bénéfices sont reversés à la Challenged Athletes Foundation qui œuvre en faveur de sportifs de 7 à 77 ans.