Vers la Lune et au-delà ! L’Amérique lance une nouvelle mission spatiale.

Les astronautes américains vont retourner sur la Lune. Et ils braquent aussi leur viseur sur Mars.

« La directive que je signe aujourd’hui recentrera le programme spatial américain sur l’exploration et la découverte humaines », a déclaré le président Trump le 11 décembre. « Cette fois-ci, non seulement nous planterons notre drapeau et laisserons l’empreinte de nos pas, mais nous établirons les bases d’une future mission sur Mars. Et peut-être, un jour, vers bien d’autres mondes au-delà. »

Le président Trump assis à un bureau et en train de signer un document, sous les yeux d’un groupe de personnes autour de lui (NASA/Aubrey Gemignani)
Le président Trump – à côté des astronautes Peggy Whitson (à l’extrême droite) et Jack Schmitt (à droite de Trump) qui ont chacun battu des records à l’agence spatiale américaine – donne pour instruction à la NASA de retourner sur la Lune et d’aller vers Mars, en collaboration avec des partenaires internationaux et commerciaux. (NASA/Aubrey Gemignani)

Présents pour la signature : l’astronaute de la NASA Harrison « Jack » Schmitt, qui s’est posé sur la Lune exactement 45 ans, à la minute près, avant que le président Trump ne signe la nouvelle directive. De tous les astronautes encore en vie qui ont foulé le sol de ce satellite de la Terre, Harrison « Jack » Schmitt est le dernier à y avoir mis les pieds.

Parmi les autres astronautes de la NASA qui ont assisté à la cérémonie figuraient Edwin « Buzz » Aldrin, la deuxième personne à avoir marché sur la Lune pendant la mission Apollo 11, et Peggy Whitson, la plus âgée et la plus expérimentée des femmes astronautes.

La directive demande également à l’agence spatiale américaine de travailler avec des partenaires internationaux et des entreprises spatiales privées. C’est l’une des recommandations du Conseil national de l’espace, une organisation dirigée par le vice-président Pence qui guide la politique spatiale américaine.

« L’esprit de pionnier a toujours défini l’Amérique, et nous le voyons rejaillir dans de nombreux autres domaines, a déclaré le président. Aujourd’hui, ce même esprit nous invite à entreprendre de nouveaux voyages d’exploration et de découverte. »